Venise, cet autre Paradis

Depuis toute petite, mon esprit s’évade à la simple évocation de la ville de Venise, véritable symbole d’une architecture luxuriante, d’une richesse de patrimoine et d’un romantisme voguant sur chacun des canaux.

Depuis longtemps, cette cité au cadre magnifique, fascinant, presque irréel me passionne et cette destination me faisait évidemment fortement envie. Inutile de préciser que je viens alors de réaliser un rêve en partant à Venise, avec mon chéri, dans la ville des amoureux par excellence.

Carole m’avait raconté, avec émerveillement, son séjour lors du célébrissime festival de Venise, l’atmosphère qui habitait ce lieu, la magie qui s’emparait de chacun lors des ballades dans les ruelles, le côté mystérieux qui enveloppait chaque recoin. Cependant pour ma première fois dans la cité de Venise, je souhaitais la découvrir vierge de tous artifices, simplement illuminée de sa splendeur naturelle.

Cet été me semblait propice pour concrétiser ce souhait.

Un bonheur immense : 4 jours en couple, sans mon fils adoré, dans un endroit magique !

Certains me disaient que Venise demeure un peu surfait, mais je dois avouer que pour moi Venise reste Venise : un site aquatique grandiose et exceptionnel.

Certes, Venise est une ville touristique et comme tout bon touriste qui se respecte, je me suis régalée durant tout le séjour en empruntant le vaporetto (bateau-autobus), en contemplant le quartier San Marco, la fameuse place Saint Marc, le pont des Soupirs, la basilique Saint Marc et apprécié une collation chez Florian – café emblématique incontournable – effectué un tour de gondole, pris des photos en montant au sommet du Campanile (une immense tour qui surplombe la place et donne une vue d’ensemble sur Venise)…

Dans le quartier de San Polo, j’ai admiré le pont de Rialto, discuté avec les artistes de rues, mais surtout, je me suis laissé porter en observant les magnifiques bâtiments qui m’entouraient. Régulièrement, j’ai eu l’impression d’être hors du temps moderne, le fait d’être entourée d’eau, sans véhicules qui nous heurtent au quotidien : une ambiance digne d’une dimension surnaturelle, on y vit des instants peu ordinaires et complètement phénoménaux.

Je dois avouer que j’ai été surprise par la gentillesse des Italiens, la propreté des lieux, l’organisation impeccable des visites, les incroyables boutiques typiques, les restaurants aux saveurs enivrantes, la qualité des pizzas, la profusion des glaces, des cafés, des fameuses pâtes… Mon régime a sacrément été ébranlé, mais c’est principalement ma mémoire qui s’est gonflée de tant d’éclat.

Durant tout mon séjour, j’ai passé des moments inoubliables, gravés à jamais dans mon esprit.

Mon coup de cœur reste la visite des îles de Murano (art de la verrerie) et surtout Burano (industrie de la dentelle) que j’ai aimées particulièrement. Toutes ces maisons multicolores sont fabuleuses et l’apaisement vous habite considérablement.

Pour définir Venise, j’aurai presque l’imagination débordante de la comparer à une femme, prête à réceptionner ses convives au sein de son Palais.

Le matin, cette ville fantôme est habitée par un épais brouillard, naturelle dans son esthétisme, puis au fil des heures, elle s’habille de couleurs grâce au soleil qui enveloppe ses courbes, qui illumine ses monuments. Sa robe majestueuse se décline dans chaque ruelle. Parée de ses plus beaux atouts, perfectionniste dans chaque détail, elle enchante et rayonne par sa noblesse et son histoire.

Venise est unique et procure des émotions, non descriptibles, tant que l’on a pas foulé ses pavés et ressenti l’âme de cette ville.

 Une destination idyllique pour tout amoureux de la vie !

Venise c’est un songe posé sur le bord de la mer. »

Maxence Fermine

IMG_3544 IMG_3564 IMG_3594 IMG_3638

Comments are closed.