Posts Tagged ‘voyage’

Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur

157608

« Jeune homme futé, Arthur tient les faubourgs de Londonium avec sa bande, sans soupçonner le destin qui l’attend – jusqu’au jour où il s’empare de l’épée Excalibur et se saisit, dans le même temps, de son avenir. Mis au défi par le pouvoir du glaive, Arthur est aussitôt contraint de faire des choix difficiles. Rejoignant la Résistance et une mystérieuse jeune femme du nom de Guenièvre, il doit apprendre à maîtriser l’épée, à surmonter ses démons intérieurs et à unir le peuple pour vaincre le tyran Vortigern, qui a dérobé sa couronne et assassiné ses parents – et, enfin, accéder au trône… »

Ce blockbuster, épique et spectaculaire, est réalisé par le cinéaste londonien Guy Richie, connu notamment pour « Sherlock Holmes » ou « Agents très spéciaux ».

Pour cette adaptation totalement irrévérencieuse par rapport aux faits historiques, le réalisateur revisite le mythe à la manière d’un film d’aventure d’un genre fantastique. Ainsi, la mythique légende du roi Arthur prend une nouvelle dimension grâce à de multiples effets visuels, réellement grandioses, parsemés sur un rythme effréné et époustouflant.

Au sein de cet excellent divertissement, les acteurs, Charlie Hunnam (en Roi Arthur) et Jude Law (dans le rôle du méchant) se révèlent excellents et offrent une réelle implication d’interprétation, permettant d’oublier alors un scénario quelque peu fade.

Cependant, il est impossible de s’ennuyer en se délectant de cette version atypique, agrémentée d’une musique endiablée, aux décors médiévaux magnifiques. Voici un agréable voyage en compagnie d’Arthur à travers la Grande-Bretagne…

En avant pour l’aventure !

Entre l’histoire et la légende, je choisirai toujours la légende. »

John Ford

L’Empereur

172723_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

« À travers le regard et les souvenirs de son aîné, un jeune manchot se prépare à vivre son premier voyage… Répondant par instinct au mystérieux appel qui l’incite à rejoindre l’océan, découvrez les incroyables épreuves qu’il devra à son tour traverser pour accomplir son destin et assurer sa survie et celle de son espèce. Marchez avec lui dans les paysages éphémères de l’Antarctique, ressentez la morsure du vent et du froid qui l’attendent à chaque pas et plongez avec lui dans les fonds marins jusqu’alors inexplorés. »

Après son précédent film « La marche de l’empereur », Luc Jacquet nous offre de nouveau un magnifique film magistral à destination de l’Antarctique afin de suivre les aventures de manchots devenus parents dans un monde souvent hostile.

Cet authentique documentaire animalier est superbement narré par l’acteur Lambert Wilson dont la voix, suave et douce, emporte le spectateur délicatement au sein de ce périple extraordinaire, véritable hommage à la vie. Subitement, les mots s’imprègnent sur chacun de ces paysages d’exception, agrémentés de la lenteur des pas lourds des animaux, délivrant alors un message écologique pour la préservation de cette nature trop souvent bafouée.

De plus, l’apprentissage de ce petit poussin, terriblement attachant, propose de nombreuses images touchantes et stupéfiantes tant elles sont auréolées d’émotion face à la puissance de survie durant ce rude voyage. En effet, les images sous-marines sont tout simplement époustouflantes de beauté, permettant l’immersion dans un univers glacial, lumineux, d’une réelle poésie… Le paradis blanc sur grand écran !

Un moment de grâce… Totalement majestueux !

Le spectacle de la nature est toujours beau. »

Aristote

Vaiana, la légende du bout du monde

vaiana_affiche_1

« Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi… Vaiana, la légende du bout du monde raconte l’aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même. »

Voici un nouveau film des studios Disney, réalisé par John Musker et Ron Clements, qui réchauffe sensiblement les cœurs de par la beauté majestueuse des paysages paradisiaques (l’envie de sauter dans le premier avion à destination de Tahiti se révèle omniprésente en cette période de grisaille hivernale) et le message d’amour écologique qu’il véhicule superbement.

En conséquence, entre doux rires et tendres émotions, le dépaysement reste grandiose par rapport à cette luxuriante végétation exotique. De plus, les effets spéciaux sont magnifiés dans le moindre détail, chaque élément graphique semble merveilleusement réel grâce à une réalisation visuelle parfaite. Difficile aussi de résister à la perfection d’adorables animaux tellement attachants !

Ainsi, le légendaire Prince charmant, héros favori de la culture Disney, n’existe pas dans cette histoire et rapidement son absence, pourtant attendue, sombre alors dans l’oubli. En effet, la force et l’humour de cette charmante demoiselle Vaiana, en pleine émancipation, nous transportent véritablement dans sa quête et l’on se laisse délicatement bercer par les différentes chansons, et autres musiques entrainantes, accompagnant son voyage.

Un véritable spectacle grandiose et féérique dans l’univers idyllique polynésien !

 L’amour engendre la force, et la force donne la sagesse. »

Honoré de Balzac

Le besoin de partir, l’envie de revenir

Dès que mes finances le permettent, j’adore m’évader en vacances ou seulement pour quelques jours lors d’un week-end. En effet, j’aime partir pour mieux revenir. Effectivement, cela représente ainsi le meilleur moyen de me déconnecter intégralement et me changer définitivement les idées. Loin de chez moi ou seulement dans un endroit différent, j’oublie alors totalement mon univers et les habitudes liées à ma vie.

Dès que j’ouvre ma valise pour préparer un départ (non sans un certain énervement pour tenter de concilier le « faire rentrer toutes mes affaires indispensables tout en voyageant léger avec une valise format cabine »), mon quotidien me semble alors très loin. Me laissant portée par mes envies du moment, je ne me lasse pas de découvrir un lieu inconnu, savourer le farniente dans des villes sans but précis, intégrer un environnement le temps d’un moment, m’imprégner de la culture ou des coutumes typiques et rencontrer des inconnus qui laisseront indéniablement leur empreinte dans mes pensées.

(suite…)

1 2