Posts Tagged ‘voiture’

À quatre roues

Autant se faire plaisir avec ce précieux blog en abordant un sujet qui me tient à cœur en ce moment… Ainsi, pourrais-je aider les mamans qui hésitent encore à prendre cette décision extrêmement importante : dois-je ou non inscrire mon enfant à l’apprentissage de la conduite accompagnée ? Sujet hautement philosophique qui n’est pas pourtant abordé cette année au  bac !  Alors Pour ou Contre ?

Au départ, la simple idée que mon fils était devenu grand d’un coup (j’ai l’impression d’avoir loupé la transition entre les couches et les soirées festives aux cocktails alcoolisés) pouvant alors éventuellement s’offrir la liberté de conduire, et donc de côtoyer l’imprudence d’autres conducteurs, me donnait des sueurs froides. Puis, tentant de me raisonner, devant l’insistance de mon bébé d’homme, j’ai réussi à me persuader (à grand renfort de respiration profonde pour combattre mon hyperventilation) que dorénavant je devais le laisser guider ses pas vers sa vie de presque adulte.

(suite…)

Le carrosse en citrouille

Cela faisait de longs mois que j’attendais sans espoir ce week-end concrétisant le mariage de mon cousin que je n’ai pas revu depuis une vingtaine d’années. En effet, je n’avais aucune envie de retrouver une partie très lointaine (et oubliée) de la famille, d’écouter religieusement les vœux sacrés de fidélité, de me perdre en pleine campagne éloignée dans un vaste château, d’afficher un sourire courtois de façade et de m’ennuyer copieusement durant de longues heures, à simuler un semblant d’intérêt.

Le jour tant redouté, malheureusement arrivé, nous voici avec mon homme sur les routes de la France rurale. Finalement, je m’aperçois que la campagne possède un certain charme avec ses petits villages adorables, ses superbes maisons anciennes et clochers typiques, ses longues étendues de champs à perte de vue. Contre toute attente, je m’extasie même à chaque rencontre visuelle avec les vaches et les moutons parsemés dans les prairies. Perdue dans mes pensées (il y a du Wifi dans le coin ? Des parfumeries ? Des boutiques de vêtements ?), je constate subitement que nous sommes garés sur le bas-côté d’une route désertique puis aperçois une vive fumée sortant du capot de la voiture.

(suite…)

Momentanément à l’arrêt

Avec Carole, nous communiquons beaucoup quotidiennement, essentiellement par mail, Sms ou par téléphone. Hélas, nous nous voyons peu, la distance et ces mille kilomètres nous infligent une séparation physique parfois pesante. Sachant que ma Bretonne préférée venait passer quelques jours à la maison, j’étais donc dans un état d’euphorie extrême. Mon planning était prêt : découvrir de typiques endroits qu’elle affectionne tant, se régaler de succulents plaisirs gustatifs, faire pétiller nos papilles tout en papotant intensément. De véritables vacances, ensemble, entre filles, en totale liberté. Le remake provençal de « Thelma & Louise » !

Bien évidemment, impossible de lui cacher longtemps l’acquisition de mon nouveau bijou, mon bébé à quatre roues : cette voiture décapotable qui me provoque un furtif orgasme à chaque fois que je caresse le cuir rouge de son volant. Évidemment, par une magnifique journée ensoleillée, nous voici assises, installées confortablement, pour rouler en direction des magnifiques paysages du sud. Cheveux au vent, la chaleur s’imprègne sur nos visages, les moucherons nous collent quasiment aux dents tellement le bonheur de rouler « à découvert » nous enivre et nous procure un sourire béat.

Après un délicieux pique-nique dans une prairie isolée, ornée de fleurs des champs et de lavande, repues et bercées par la quiétude d’un moment heureux, nous voici sur le retour afin d’effectuer un peu de shopping à Aix-en-Provence. Let’s go ! La clé de contact enclenchée, j’appuie vigoureusement sur l’accélérateur : aucune réaction du véhicule. Aussitôt, je renouvelle mon geste en pensant naïvement que même ma petite auto se délecte aussi d’une sieste dans cet endroit paisible. Fébrilement, je recommence encore, encore… Rien !

(suite…)

En roue libre

Blottie dans mon fauteuil, au coin de la cheminée, je me perds depuis quelques jours dans la lecture des catalogues de voyage. J’apprécie de feuilleter les pages colorées de photos judicieusement attirantes, m’évade en lisant le descriptif des itinéraires…

Pour combattre le froid hivernal, je réfléchis consciencieusement à la prochaine destination paradisiaque que nous allons pouvoir effectuer avec mon homme. Bref, je suis shootée à l’euphorie et mon chéri cherche lui aussi vaillamment une destination qui me plaira. Nous sommes en quête, chacun de notre côté, de la meilleure destination pour notre prochain été… Beau programme !

Alors quand mon amour est rentré ce soir avec une mine un peu décontenancée, semblant me cacher quelque chose, avec une grande évidence j’ai su qu’il avait trouvé ! Il adore me faire languir et sait combien je suis curieuse, même si j’apprécie divinement les surprises. Je me contente quotidiennement de petits bonheurs donc la moindre attention me comble de joie. Là, j’étais limite hystérique (ce qui se caractérise par des petits sauts de cabri avec des battements de mains telle une mouette battant des ailes). Contrôlant un maximum l’excitation de ma voix, j’attendais fébrilement sa réponse à ma quête excitée «  « Alors, alors… On va où ? Raconte, raconte ! »

Je confirme que je possède l’intuition et la perspicacité d’un bulot… et mon goût pour les surprises s’est dorénavant gravement estompé.

En effet, l’annonce pour toute réponse « AU GARAGE » m’a quelque peu déstabilisée, n’étant pas certaine de pouvoir efficacement profiter de mon prochain maillot de bain au sein d’un endroit empli de cambouis, huile et moteurs fumants ! De plus, je ne pense pas que le service « All inclusive » soit très performant dans ce type de lieux, notamment pour la confection des Mojitos.

Reprenant mes esprits, j’écoute alors mon mari me conter son accident de voiture ! Hein ? Un accident de voiture !

(suite…)