Posts Tagged ‘vivre’

Avant-première

En début d’année, les premiers mois naissants, il est toujours appréciable de dresser une liste de bonnes résolutions. Personnellement, je souhaite principalement établir un bilan de ces derniers épisodes passés, m’arrêtant plus précisément sur des cicatrices d’existence encore douloureuses, mais définitivement porteuses d’espoir.

Alors, oui, il y a bien une autre vie après le cancer du sein. Notre premier livre : « A chaque jour suffit sa peine » me parait maintenant tellement loin. Pourtant, j’ai vraiment sombré à la suite de cette maladie, je ne me voyais pas rebondir de nouveau, puiser en moi la force nécessaire pour continuer… et je n’étais pas certaine que le destin m’offrirait le choix de poursuivre un quelconque chemin.

(suite…)

Ballerina

affiche-ballerina

« Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris… »

Ce sympathique film d’animation français est réalisé par Eric Summer et Eric Warin. Cette belle histoire, dont la trame n’a rien à envier aux dessins animés Walt Disney, présente une épopée romanesque aux fortes valeurs morales. Émotions, amitié, tendresse et humour symbolisent le parcours des protagonistes sur un rythme palpitant.

En effet, les décors sont de toute beauté et le voyage entre la Bretagne et l’Opéra offre une magnifique reconstitution d’un Paris haussmannien à la fin du XIXe siècle. Certes, l’adorable héroïne, véritable charmeuse auréolée d’une certaine grâce, se révèle particulièrement attachante tant nous avons aussi envie de croire en la réalisation de son rêve.

Cependant, ce sont certainement les différentes chorégraphies (créées avec minutie par l’ancienne danseuse étoile Aurélie Dupont et son époux, le danseur Jérémie Bélingard) qui époustouflent le spectateur. Au son d’une musique envoutante, entre petits pas, arabesques et autres entrechats, chaque danse se joue d’audace et de perfection devant le travail réalisé soigneusement, entretenu par le désir de la passion.

Un sublime conte qui illuminera d’étoiles le regard des plus petits et offrira de beaux instants de féérie aux plus grands. Un concentré de bonheur au cinéma !

La vie est un rêve, fais en une réalité. »

Mère Teresa

Demain tout commence

demain

« Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… »

Grâce à cette tendre comédie française, le réalisateur Hugo Gélin offre un film débordant de sentiments et de sensibilité en ponctuant ces diverses émotions d’une pétillante touche d’humour.

Avec pour illustre décor, la majestueuse ville de Londres, les quatre acteurs principaux participent grandement à la réussite de ce film dramatique. Tout d’abord, la jeune et prometteuse Gloria Colston campe habilement une adorable fillette, redoutable avec son regard malicieux. De plus, Clémence Poésy joue remarquablement le rôle délicat (et détestable) de la conquête d’une nuit devenue brusquement, après tant d’années, une maman souhaitant ardemment récupérer son enfant.

Bien évidemment, la présence, toujours terriblement sexy, et le talent indéniable d’Omar Sy subliment les différents instants émouvants tout en parsemant joyeusement de son rire contagieux les moments plus drôles. Et pour terminer, j’ai découvert l’acteur Antoine Bertrand, irrésistible dans sa prestation d’anglais homosexuel…

Un magnifique mélodrame familial sur les liens familiaux, la parentalité, l’absence et surtout l’amour. Attention toutefois, pour les adeptes des fins heureuses, l’effet de surprise est saisissant et j’ai pleuré énormément.

Voici donc une délicieuse parenthèse cinématographique qui permet de réaliser définitivement combien il est important de profiter de l’instant présent et de prendre enfin conscience du bonheur.

Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections. »

Aristote

Douceur à Portofino

Dernièrement, suite à deux jours de pluie consécutifs, j’ai subitement pris conscience de la fin imminente de l’été, du point final de cette chaleureuse saison, que j’affectionne particulièrement. Même mes pauvres petons, le soir venu, commençaient à ressentir cette fraicheur naissante, m’obligeant presque à reléguer mes tongs adorées au profit de chaussettes bien chaudes, plus enveloppantes. Devant un tel constat et avant que la déprime saisonnière ne me gagne, j’ai décidé de réserver prestement quelques jours en Italie, ce pays si cher à mon cœur.

(suite…)

1 2