Posts Tagged ‘temps’

Balayer l’hiver

En ce mois de novembre vivifiant, j’ai enfin choisi de refuser le temps qui s’impose à moi. Marre de n’être qu’un mouton docile suivant bêtement la meute résignée qui s’engouffre naïvement dans les aléas de la prochaine saison. C’est décidé, je m’offre donc ma mini-révolution !

La faute à tous ces bouquins « bien-être » qui distillent le bonheur à tout va en prônant le fait d’être heureux, de trouver son équilibre, de profiter de l’instant présent « ici et maintenant », de s’aimer intensément et toutes ces autres photos instagramées des blogueuses influentes, vendant des paysages ensoleillés, avec ou sans filtre, parsemées de tenues estivales et de sourires enjôleurs.

(suite…)

Une Heure de Tranquillité

UNE+HEURE+DE+TRANQUILLITE

« Michel, passionné de jazz, vient de dénicher un album rare qu’il rêve d’écouter tranquillement dans son salon. Mais le monde entier semble s’être ligué contre lui : sa femme choisit justement ce moment pour lui faire une révélation inopportune, son fils débarque à l’improviste, un de ses amis frappe à la porte, tandis que sa mère ne cesse de l’appeler sur son portable… Sans parler du fait qu’il s’agit ce jour-là de la fameuse Fête des Voisins… Manipulateur, menteur, Michel est prêt à tout pour avoir la paix. Est-il encore possible, aujourd’hui, de disposer d’une petite heure de tranquillité ? »

Adapté de la célèbre pièce de théâtre éponyme de Florian Zeller, le synopsis de ce film me semblait pourtant bien simpliste en version grand écran. Invitée gracieusement à le visionner, je me suis assise confortablement dans le fauteuil de cette vaste salle de cinéma avec un entrain perdu dans le néant, heureusement le popcorn croustillant et dégoulinant de caramel m’a rapidement remise d’aplomb.

Une comédie agréable grâce à la réalisation talentueuse de Patrice Leconte. On rit parfois, on se divertit surtout, mais le rythme reste lent agrémenté des faiblesses du scénario.

Christian Clavier, fidèle à lui-même, adopte comme toujours son style inégalable, ses mimiques et offre ainsi certaines situations assez amusantes. Retrouver la beauté, le charme et la voix envoutante de Carole Bouquet (dont les apparitions au cinéma demeurent de plus en plus rares) reste toutefois toujours aussi appréciable.

Divertissant, à s’offrir un jour de pluie pour se vider la tête et disposer d’un peu plus d’une heure de tranquillité.

Le bonheur, c’est de passer une bonne heure. »

Éric St-Roch