Posts Tagged ‘sexe’

Tu veux ou tu veux pas

tu veux

Mon chéri étant un fan absolu de Sophie Marceau (ah le charme et la beauté ravageuse de Sophie font craquer plus d’un homme et provoquent bon nombre de fantasmes !), impossible de louper son dernier film dont la promo l’a rendue omniprésente, chose plutôt rare chez cette merveilleuse et discrète actrice.

Le sujet en plus avait l’air sympa, une bonne dose de sexe et d’humour… Cocktail idéal pour prendre son pied !

« Lambert, sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve… »

Patrick Bruel (toujours aussi charismatique) excelle dans son rôle de composition et Sophie Marceau en croqueuse d’hommes est magnifique et éblouissante. Le temps n’a pas de prise sur elle et elle vieillit divinement bien.

Le duo fonctionne à merveille, véritable tandem de charme, et ces deux acteurs sont entourés d’excellents seconds rôles.

Une petite comédie romantique réalisée par Tonie Marshall, un joli film sentimental sans prétention. De tendres moments coquins qui effacent la simplicité de l’intrigue, d’agréables instants de rigolades avec des scènes vraiment drôles (pour beaucoup hélas, diffusées essentiellement dans la bande-annonce).

Jamais vulgaire et assez libérateur.

Un bon moment de cinéma pour les groupies de Patriiiick et Sophie, qui reste définitivement le meilleur atout du film. Quoi qu’elle fasse, on l’aime notre Sophie Marceau, actrice fétiche, avec qui nous avons grandi, évolué, tout en savourant les multiples rediffusions de « La Boum ».

Des nouvelles du sexe : on enregistre un net durcissement de la situation. »

Coluche

Sous les Jupes des Filles

sous les jupes

Pour son premier film en tant que réalisatrice, Audrey Dana dresse le portrait d’une nana type, aux multiples facettes, à travers la personnalité de 11 femmes.

Le casting incroyable est alléchant avec des actrices fabuleuses qui font rêver (Vanessa Paradis, Isabelle Adjani, Sylvie Testud, Julie Ferrier, Laetitia Casta…), que l’on déteste parfois dans le quotidien, que l’on adule pour leur propre vie, bref des actrices éblouissantes qui provoquent une réaction… Ce sont des femmes qui nous ressemblent avec ce subtil mélange de complexité. La fille chiante, mais tellement adorable, car déroutante !

Cependant, la promesse d’un régal cinématographie n’est guère tenue. Beaucoup de scènes dont l’humour est écrasé par la vulgarité, des dialogues percutants non pas par leur contenu, mais grâce aux obscénités dont ils regorgent littéralement. Un film qui rappelle les délires entre copines lorsqu’on était adolescente. La femme est représentée tour à tour comme une idiote, une nympho, une hystérique, une psychorigide… bref le catalogue des pathologies que certains machos se plaisent à décrire ouvertement.

Heureusement, le rythme soutenu permet de s’imprégner du film, la musique est exquise et les actrices sont réellement plaisantes et accrocheuses dans ces rôles de composition.

Délicat de donner un avis positif ou négatif. Ce long métrage offre globalement de bons moments, toutefois impossible de s’en satisfaire puisqu’il frôle constamment avec un sentiment de malaise.

Une comédie caricaturale, mais légère, dont la vision reste cependant rétrograde sur la femme actuelle. On quitte la salle de ciné, soulagée de ne pas être ce type de femme et de ne pas en côtoyer dans notre cercle d’amies (mes amies avec cette somptueuse beauté d’âme, je vous aime pour ce que vous êtes… et surtout ce que vous n’êtes pas !)

 Le film permet au moins de se sentir confortable dans sa propre vie… Et de rire encore de certaines blagues potaches !

De la femme vient la lumière. »

Louis Aragon

1 2