Posts Tagged ‘rencontre’

Toute première fois

Parfois la vie nous offre des surprises inattendues qui réfutent nos convictions les plus intimes. En effet, j’étais certainement la première personne (de par ma nature plutôt méfiante) à rire et me moquer de toute amitié virtuelle, synonyme de mirage émotionnel et de superficialité bien souvent. Tellement simple et aisé d’établir un lien, de se forger une personnalité, de camoufler ses défauts derrière un clavier, d’élargir son cercle de l’amitié pour combler un vide affectif ou honorer une personne désirée, parfois idéalisée. Bref, d’embellir démesurément la réalité !

À présent, je suis la première à penser que parfois les préjugés se doivent d’être réduits à néant en privilégiant la tolérance et une ouverture d’esprit, en s’accordant le droit d’essayer.

Une authentique passion commune nous a permis de nous rencontrer, d’échanger tout d’abord seulement autour de cet artiste si fabuleux, puis peu à peu l’une et l’autre avons partagé notre quotidien, expliquer par un contact virtuel notre vie réelle. Naturellement, une rencontre s’imposait. Hélas, un premier rendez-vous manqué suite à un deuil douloureux… Une année plus tard, notre lien me semble encore plus fort, la perte d’un être cher permet aussi, face à ce chagrin, de reconnaitre les véritables valeurs des gens qui vous entourent, qui sont là patiemment pour vous. Une belle preuve de bienveillance !

(suite…)

La magie de Noël, la féerie d’une rencontre

Livre

Désormais, les fêtes de fin d’année vont arriver à grands pas. La course effrénée aux cadeaux de Noël a démarré et la foule se bouscule dans les grandes surfaces… Tout ce que je déteste ! Je privilégie donc essentiellement les achats via le net afin que le présent soit directement livré à son destinataire. Pourquoi courir les magasins, lorsqu’une simple commande, en un clic de souris, est possible ?

Cependant, cette fois-ci, il m’a été nécessaire de me laisser happer par le monde commercial. En effet, cela fait déjà presque 1 an que notre blog est créé. Le temps a passé si vite, avec une année aux émotions diverses, baignée entre joie et tristesse. L’important étant de continuer, une partie du bonheur se situe dans ces 12 mois de confidences, de complicité, d’échanges gracieux…

Parfois, on pense stupidement que tout sera trop compliqué, que la lassitude l’emportera sur le désir, puis on se surprend à être toujours présent dans ce besoin, cette envie. Tout simplement, aimer ce qui nous semblait inconcevable.

Afin de « célébrer » la première bougie du blog, une petite séance de dédicace de notre livre « À chaque jour suffit sa peine » a été organisée. Toujours un challenge de rencontrer des lecteurs qui vous perçoivent selon vos écrits, vous examinent attentivement afin de cerner si vous correspondez ou non à l’image qu’ils se font de vous et essentiellement beaucoup de bonheur à échanger, dialoguer en toute convivialité.

(suite…)

Mal de mer

Même en période de célibat, je ne raffole pas des rendez-vous amoureux programmés par les copines qui veulent constamment jouer les entremetteuses. Les plans foireux pour vous coller le « loser de service » dont personne ne veut, j’ai déjà trop donné (malgré mon jeune âge) !

Cependant, cette fois-ci, mon amie Cathy me garantit que « c’est tout à fait le mec idéal, le profil masculin qui affole les minettes et qui fait regretter à certaines d’être déjà prises ! » Instinctivement, je pense de suite que si cet homme adulé est tellement désirable et TOUJOURS seul, il a alors certainement un léger (grave ?) souci physique, mental ou émotionnel ! (avec ma chance, il peut aussi cumuler les trois pathologies.)

Oubliant mes préjugés, je décide tout de même d’accepter le dîner avec cet Apollon et avant le soir fatidique, je me prépare intensément pour me rendre plus que présentable, style naturel, mais sexy… Tout un art délicat qui me prend deux heures de temps entre la salle de bain et le dressing. Enfin prête (autant être à son avantage), je suis déjà totalement épuisée et en état de stress… Y’a intérêt que ce mec envoie du lourd !

Mon instinct bienveillant me perdra…

En face de moi, je craque sur son physique, sa galanterie et sa vivacité d’esprit… LA PERFECTION incarnée !

Lors de nos discussions, autour d’un délicieux repas passionné à la lumière tamisée des bougies, nous rions tendrement ensemble, partageons de nombreux centres d’intérêt commun, idéaux de vie… Incroyable, mon cadeau de Noël – en avance – prend vie devant moi, j’ai l’homme parfait, même si cela fait seulement trois heures que je visualise cette rareté. Bref, je fonds, je succombe… et la réciproque semble vraie. Yes !

(suite…)

Samba et Omar Sy à Marseille

samba

« Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn-out. Lui essaye par tous les moyens d’obtenir ses papiers, alors qu’elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu’au jour où leurs destins se croisent… Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d’imagination qu’eux ? »

À Marseille, le lundi 6 octobre 2014, j’ai eu l’immense chance d’être conviée pour assister à l’avant-première de « Samba », en présence de l’équipe du film : les réalisateurs Olivier Nakache et Éric Toledano, Omar Sy (dont c’est la cinquième collaboration), Tahar Rahim et Izïa Higelin. Un instant magique et privilégié !

Seul bémol, Charlotte Gainsbourg était absente, la pauvre avait manqué son train, dommage pour nous, mais je compatis étant régulièrement réfractaire aux horaires !

Cependant l’immense gentillesse de l’équipe a comblé cette absence. Tous ont assisté avec nous à la projection du film et ils ont pris nos commentaires après la séance. Ému, le public a applaudi et est resté debout plusieurs minutes dans la salle après le générique de fin.

Un grand moment unique de franche rigolade ! Une impression surréaliste ! Une ambiance dynamique et survoltée grâce à Omar Sy, un homme d’une rare gentillesse, d’une noble simplicité et terriblement chaleureux humainement.

Omar Sy représente véritablement la bonté et nous a témoigné une grande générosité en nous incluant dans la magnifique déclaration qu’il a faite à sa femme Hélène (présente également dans le cinéma) et, coquin, en a aussi profité : « Pour une fois que je tiens un micro dans la main, chérie je t’aime et te souhaite un bon anniversaire ». Toute la salle a chanté avec lui… Si son épouse souhaitait rester discrète à ce sujet, il faudrait retenter l’année prochaine !

(suite…)

1 2