Posts Tagged ‘passion’

Mal de mer

Même en période de célibat, je ne raffole pas des rendez-vous amoureux programmés par les copines qui veulent constamment jouer les entremetteuses. Les plans foireux pour vous coller le « loser de service » dont personne ne veut, j’ai déjà trop donné (malgré mon jeune âge) !

Cependant, cette fois-ci, mon amie Cathy me garantit que « c’est tout à fait le mec idéal, le profil masculin qui affole les minettes et qui fait regretter à certaines d’être déjà prises ! » Instinctivement, je pense de suite que si cet homme adulé est tellement désirable et TOUJOURS seul, il a alors certainement un léger (grave ?) souci physique, mental ou émotionnel ! (avec ma chance, il peut aussi cumuler les trois pathologies.)

Oubliant mes préjugés, je décide tout de même d’accepter le dîner avec cet Apollon et avant le soir fatidique, je me prépare intensément pour me rendre plus que présentable, style naturel, mais sexy… Tout un art délicat qui me prend deux heures de temps entre la salle de bain et le dressing. Enfin prête (autant être à son avantage), je suis déjà totalement épuisée et en état de stress… Y’a intérêt que ce mec envoie du lourd !

Mon instinct bienveillant me perdra…

En face de moi, je craque sur son physique, sa galanterie et sa vivacité d’esprit… LA PERFECTION incarnée !

Lors de nos discussions, autour d’un délicieux repas passionné à la lumière tamisée des bougies, nous rions tendrement ensemble, partageons de nombreux centres d’intérêt commun, idéaux de vie… Incroyable, mon cadeau de Noël – en avance – prend vie devant moi, j’ai l’homme parfait, même si cela fait seulement trois heures que je visualise cette rareté. Bref, je fonds, je succombe… et la réciproque semble vraie. Yes !

(suite…)

Elle l’adore

elle l'adore

« Muriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie. Lorsqu’une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entrainée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer. »

Le sujet ne pouvait me laisser franchement indifférente puisque je suis moi-même fan d’un artiste depuis de nombreuses années.

Enfin non, je suis plus précisément une fidèle admiratrice, surtout pas une fan démoniaque, pas cet être débordant de clichés, cette groupie hystérique et possessive qui vendrait son âme pour une simple photo ou un satané autographe avec sa star adulée.

Évidemment, je m’interrogeais alors sur la vision personnelle de cette fan, proposée par la réalisatrice Jeanne Herry. Fille de Julien Clerc et Miou Miou, s’il y a bien une personne capable de comprendre et analyser les fans, porter un regard crédible sur ce monde de la célébrité, la musique, l’idolâtrie absolue, démesurée et l’amour excessif presque compulsif d’un certain public… c’est certainement elle !

L’affiche (le regard fixe de Sandrine Kimberlain, ce léger sourire presque imperceptible, cette main délicatement ensanglantée) et la bande-annonce promettent une comédie alléchante avec sa part d’ombre. Un thriller en mode rocambolesque.

Si le spectateur occulte les nombreuses invraisemblances, il appréciera le suspense, le jeu magistral de Sandrine Kimberlain (je l’adore !), la musique et les dialogues « bien sentis ». Laurent Laffitte est formidable également en personnage machiavélique.

Un premier film réussi de par son originalité, son scénario déroutant et sa mise en scène.

À voir sans hésiter !

Ce qu’il y a de pire chez le fanatique, c’est la sincérité. »

Oscar Wilde

1 3 4 5