Posts Tagged ‘passion’

Cinquante Nuances plus sombres

485347

« C’est un Christian blessé qui tente de reconquérir Anastasia. Cette dernière exige un nouveau contrat avant de lui laisser une seconde chance. Mais une ombre surgit du passé de Christian et plane sur les deux amants, déterminée à détruire un quelconque espoir de vie commune. »

Ce joli film doucement érotique, associant tout de même une dose de thriller, est réalisé par James Foley. Il s’agit du deuxième volet de l’adaptation cinématographique du phénomène « 50 Shades of Grey« , écrit par E.L James.

Enfin un nouvel opus de cette magnifique romance, intense et torride entre un play-boy milliardaire sadique, Christian Grey (Jamie Dornan, hyper musclé) et une jeune fille, Anastasia Steele (Dakota Johnson, toujours désirable et superbement belle). Ah, la magie de l’amour que j’ai contemplée un soir de Saint-Valentin dans cette salle obscure ! La complicité reste réelle, permettant aux protagonistes un jeu plus savamment étudié et approfondi notamment dans la complexité de leur propre personnalité. À noter aussi la présence de la parfaite garce de service, Kim Basinger, dans le rôle de la méchante.

Bref, quel plaisir (cependant à réserver principalement pour les fans de cette saga) de retrouver ce conte de fées contemporain pour adultes. Même si les scènes de sexe sont plutôt légères et n’offrent que peu de réelle excitation visuelle, heureusement, la musique agrémente l’ambiance d’une note suggestive.

Allez on y croit encore en se persuadant que la suite sera alléchante…

L’amour est une passion qui met l’âme en désordre, et qui lui fait commettre les plus grandes fautes. »

Madeleine de Scudéry

 

Tous en scène

031796

« Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais. »

Ce magnifique film d’animation, des studios franco-américains Illumination, est un réel bijou de bonheur totalement dynamisant. Chacun des divers personnages, tous terriblement attachants tant on reste admiratif de la passion qui les anime intensément, apporte une touche magique de poésie, développant une sincère douceur des sentiments dans cette façon de vivre ensemble.

Entre réelle tendresse, humour, gags enchanteurs et espièglerie, le rythme ne faiblit jamais, délicieusement porté par une musique diablement entrainante. En effet, il se révèle tout bonnement impossible de résister à pousser la chansonnette face aux multiples tubes irrésistibles qui s’enchainent avec les différents protagonistes.

Grâce à un scénario particulièrement inventif, le spectateur « plus adulte » se surprend à analyser les divers profils psychologiques et autres réactions générées par la compétition entre les candidats, devant alors subitement faire face à l’adversité, la jalousie et le dédain pour puiser au fond de soi la force nécessaire à l’obtention d’une prochaine reconnaissance. Les enfants charmés se régaleront, quant à eux, à détester les méchants tout en défendant vigoureusement le candidat digne représentant de leur espoir de réussite.

Qu’importe l’âge, voici un grand show véritablement appréciable !

Chaque grand artiste a sa vérité. »

Pierre Rosenberg

La La Land

la la

« Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ? »

De toute évidence, voici réellement un magnifique film romanesque qui embellit ce début d’année… Dès les premières minutes, nous pénétrons, émerveillés, dans un univers magique qui n’est pas sans rappeler d’autres grands moments musicaux cinématographies ou personnages mythiques tels que Debby Reynolds, Fred Astaire et Ginger Rogers. L’esprit de Jacques Demy influence aussi grandement l’ambiance de ce long-métrage.

En effet, cette formidable comédie musicale américaine, imaginée durant six longues années et réalisée par Damien Chazelle dont c’est ici le troisième film, nous immerge au sein du jazz dans un monde enchanté et enchanteur, véritable miroir à double face.

Grâce à une superbe interprétation, les deux protagonistes se révèlent excellents dans leur rôle respectif. L’impeccable Ryan Gosling (trop, trop beau…) nous laisse succomber à son charme magnétique tandis que l’irrésistible Emma Stone (qui vient de remporter le Golden Globe de la meilleure actrice) est pétillante de grâce… Un lien féérique entre ces deux êtres transperce littéralement l’écran ! Entre pas de danse, claquettes endiablées et une B.O. envoutante, cet hommage à la vie, ponctué d’une superbe histoire d’amour, offre des instants intenses de joie, d’humour, mais aussi une profonde réflexion.

Un spectacle sensible, visuellement très coloré, durant lequel on se surprend à chanter et danser au rythme des mouvements de la caméra. Un régal de perfection. À voir absolument !

 Ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter. »

Shakespeare

Passengers

317680

« Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains… »

Ce film de science-fiction est réalisé par Morten Tyldum. On assiste ici à une magnifique histoire d’amour, assez originale, et mon cœur de midinette a chaviré devant tant de romantisme.

En effet, le spectateur observe un couple totalement isolé de toute autre présence humaine, bloqué dans un vaisseau spatial, se réveillant subitement de leur capsule d’hibernation. Un huis clos surprenant, fascinant et souvent angoissant !

Le tandem ultra glamour formé par la splendide Jennifer Lawrence et le beau gosse Chris Pratt fonctionne à merveille puisque les deux acteurs sont tout simplement sublimes. Le charme opère tant la passion subsiste dans cet univers glacial.

Bref, un sympathique divertissement avec une belle romance spatiale, des décors futuristes monumentaux, des effets spéciaux incroyables, de l’humour parsemé avec modération et véritablement des images somptueuses.

Voici un superbe film qui propose du rêve dans une autre dimension, permettant ainsi de démarrer en douceur cette nouvelle année.

Seul l’amour peut garder quelqu’un vivant. »

Oscar Wilde

1 2 3 5