Posts Tagged ‘partage’

Au fil de l’amitié, sur la Côte d’Azur

Nostalgique, je viens de quitter mon amie du Sud, emportant un peu de ce soleil précieux qu’elle représente pour moi. Dernièrement, elle me rappelait que cela faisait déjà cinq ans que nous nous connaissions toutes les deux, pourtant j’étais persuadée que notre première rencontre était récente, tout en réfléchissant combien j’ai le sentiment paradoxal de la connaitre depuis toujours. Une évidence ! Cette tendre amitié et notre lien affectif sont presque nés « sur un malentendu », et, à présent, je perçois aisément notre complicité comme une redoutable certitude.

Cette fois-ci, en atterrissant sur le sol de Nice, j’ai vraiment ressenti cette impression merveilleuse d’être « à la maison », je savais qu’en retrouvant les adorables membres de sa famille tellement attachante, je n’aurais pas d’appréhension de les revoir, mais plutôt une forme de tristesse à l’idée de me séparer d’eux prochainement. En effet, tous m’ont accueillie chaleureusement, à bras ouverts, sans les fioritures d’une politesse superficielle, mais avec l’authentique générosité du cœur.

(suite…)

Demain tout commence

demain

« Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… »

Grâce à cette tendre comédie française, le réalisateur Hugo Gélin offre un film débordant de sentiments et de sensibilité en ponctuant ces diverses émotions d’une pétillante touche d’humour.

Avec pour illustre décor, la majestueuse ville de Londres, les quatre acteurs principaux participent grandement à la réussite de ce film dramatique. Tout d’abord, la jeune et prometteuse Gloria Colston campe habilement une adorable fillette, redoutable avec son regard malicieux. De plus, Clémence Poésy joue remarquablement le rôle délicat (et détestable) de la conquête d’une nuit devenue brusquement, après tant d’années, une maman souhaitant ardemment récupérer son enfant.

Bien évidemment, la présence, toujours terriblement sexy, et le talent indéniable d’Omar Sy subliment les différents instants émouvants tout en parsemant joyeusement de son rire contagieux les moments plus drôles. Et pour terminer, j’ai découvert l’acteur Antoine Bertrand, irrésistible dans sa prestation d’anglais homosexuel…

Un magnifique mélodrame familial sur les liens familiaux, la parentalité, l’absence et surtout l’amour. Attention toutefois, pour les adeptes des fins heureuses, l’effet de surprise est saisissant et j’ai pleuré énormément.

Voici donc une délicieuse parenthèse cinématographique qui permet de réaliser définitivement combien il est important de profiter de l’instant présent et de prendre enfin conscience du bonheur.

Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections. »

Aristote

Le Grand Partage

Le-grand-partage-affiche-

« Un hiver pire que jamais. Le gouvernement publie un décret obligeant les citoyens français les mieux logés à accueillir chez eux pendant la vague de froid leurs concitoyens en situation précaire. A l’heure du Grand Partage, un vent de panique s’installe à tous les étages dans un immeuble très chic de la capitale. »

Et une deuxième comédie, avec un véritable casting de stars, pour commencer l’année dans la bonne humeur !

Avec ce quatrième long-métrage, la réalisatrice Alexandra Leclère (« Sœurs fâchées ») signe ici un film audacieux sur la solidarité, portée par une troupe d’acteurs en grande forme.

Dans cette satire sociale, terriblement cynique, Karin Viard et Didier Bourdon se révèlent formidables dans leur rôle respectif de bourgeois pathétiques. Le casting offre aussi l’extraordinaire Josiane Balasko qui excelle en concierge raciste face à Valérie Bonneton et Michel Vuillermoz.

Certes, nous sommes ici en pleine caricature de notre société, les situations sont donc poussées à l’extrême, parfois lourdes et improbables, cependant le message politique (grâce à certains dialogues percutants) qui habite ce long-métrage ne peut être ignoré. Les travers de nos valeurs sont largement exploités et certaines vérités écornent certainement la sensibilité de divers spectateurs. Il est toujours plus facile de promettre et de discourir plutôt que d’agir !

Bref, un joli film sympathique, drôle, grinçant et corrosif qui jongle avec l’actualité morose.

Toutes les vérités ne sont pas forcément bonnes à dire… L’illusion berce souvent les espérances.

Dieu a dit : « Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit. »

Coluche

Papa ou Maman

536272

Encore une formidable comédie française qui semble prometteuse, tout en traitant un sujet délicat de plus en plus présent dans la société actuelle : le divorce. Un combat à la base peu enclin à la rigolade dont il est alors appréciable d’en rire, au second degré.

« Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvé, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants. »

Alexandre de La Patellière et Mathieu Delaporte, les scénaristes de l’excellentissime film « Le Prénom », abordent un sujet qui est hautement tabou (oser avouer franchement qu’on ne souhaite pas forcément se battre pour la garde de ses enfants adorés) et donc sensible, encore plus en le diffusant en période de vacances scolaires.

Un véritable chantage affectif entre parents et enfants. Punching-ball émotionnel garanti !

L’humour est typiquement british, bien noir, provocateur et hargneux… Le couple admirable, représenté par Laurent Lafitte et Marina Fois, offre une vive énergie et les dialogues se révèlent savoureux tellement les acteurs semblent prendre du plaisir dans ce long-métrage. Dans le politiquement incorrect, ils s’éclatent et cela se ressent intensément !

Aucun temps mort dans l’action et l’enchainement des scènes jubilatoires.

Un bon film défouloir, pour des parents stressés. Une bonne partie de rigolade, bon moment appréciable sans être réellement convaincu par la force de l’écriture du sujet.

Le mariage est la cause principale de divorce. »

Oscar Wilde

1 2