Posts Tagged ‘Octobre rose’

Octobre Rose 2017

Voilà, encore une année qui s’écoule doucement puisque nous sommes déjà au mois d’octobre.

Ce désormais célèbre mois d’Octobre rose,  le mois où l’on parle le plus du cancer du sein, le mois où je dois faire obligatoirement ma mammographie de contrôle, le mois où cette angoisse stressante me vrille le corps et le souvenir de « Petit crabe » enserre douloureusement mon cœur, le mois durant lequel je passe mon doigt sur les cicatrices de mon sein conservé…

Et cette année 2017 honore aussi les 25 ans du célèbre ruban rose, symbole emblématique et internationale de la lutte pour la sensibilisation au cancer du sein.

(suite…)

Octobre Rose

Comme tous les ans, octobre se pare de rose afin de nous rappeler constamment que, parfois, notre survie dépend d’un simple dépistage.

En effet, ce précieux mois permet de développer une opération de sensibilisation fondamentale pour les femmes. Aujourd’hui encore, il demeure essentiel que la prévention active devienne un réflexe spontané, un acte anodin ancré dans notre quotidien. Effectivement, lors de la détection d’un nodule, un diagnostic dès le début du cancer offre de plus grandes chances de guérison, permettant alors un taux de survie important. Afin que le dépistage reste primordial dans nos vies, la mobilisation et l’information demeurent toujours essentielles !

(suite…)

Intimité dévoilée

Comme à chaque fois (hélas), je commence à y penser quand je prends mon rendez-vous annuel… puis j’oublie puisque la séance de torture psychologique ne sera prévue alors que dans six longs mois. Certaines femmes sont angoissées à l’idée de prendre un gramme, de parler en public, de voyager seule (liste non exhaustive) mais personnellement ce qui me fait flipper, celle qui me vrille l’estomac : ma gynéco !

Pourtant je l’adore, car pour en avoir testé énormément, j’ai enfin trouvé la perle rare tant elle est douce, compréhensive et gentille. La crème des gynécos, toutefois je déteste la voir ! Enfin, j’apprécie énormément de papoter avec elle dans son cabinet complètement habillée, toutefois complètement nue, je ne suis plus qu’une boule d’angoisse. Ma pudeur, sans doute excessive (même si j’ai tenté avec un de mes amoureux le camping naturiste pour finir expulsée du lieu-dit au bout de 24 heures) ne se raisonne nullement à l’idée, qu’en qualité de médecin du vagin, elle est habituée à reluquer de la chair fraiche (ou pas) sans emballage.

Bref, ce matin-là après avoir méticuleusement récuré la moindre parcelle de mon anatomie, couper mes ongles de pieds (c’est ce qu’elle a dans la tête pendant l’examen, autant être aussi pointilleuse sur ce sujet), arracher à la pince à épiler le moindre poil perturbant puis hydrater intégralement mon corps, me voici installée dans la salle d’attente impersonnelle. Lorsqu’elle vient me chercher, avec un grand sourire rassurant, j’y vais presque de bon cœur, car je sais que nous allons parler librement de nombreux sujets et verbalement je n’ai aucun tabou. Sauf que là, aujourd’hui, il y a assis, près de son bureau, un truc tout grand, tout mince, légèrement boutonneux, complètement imberbe, qui joue machinalement avec sa branche de lunettes : un mec avec une blouse blanche sur laquelle est inscrit « étudiant ».

(suite…)

Montrez ce Sein… Octobre Rose

Comme tous les ans, le mois d’octobre s’orne symboliquement de la couleur rose pour combattre le cancer du sein. Cet Octobre Rose est alors synonyme de souvenirs douloureux pour beaucoup de femmes victimes de cette terrible maladie, cependant il permet aussi de se mobiliser, d’informer et de développer le dépistage.

Un diagnostic dès le début du cancer offre de plus grandes chances de guérison et un taux de survie important. Il faut parler ouvertement de cette maladie, mais pas seulement. Les beaux discours, les photos-chocs et témoignages ne suffisent pas. Chacun doit intégrer dans son existence, son quotidien, cette notion de prévention indispensable. Pas uniquement les femmes. Le conjoint doit aussi vous rappeler qu’une simple mammographie peut vous permettre de continuer ensemble sereinement le chemin de la Vie.

Certes, ce mois permet de développer une réelle opération de sensibilisation, hélas le restant de l’année le combat se dissipe peu à peu. Les médias se tourneront vers d’autres sujets plus vendeurs, plus spécifiques à une période donnée… En novembre, il y a la Toussaint, on peut toujours recycler la couleur rose pour parer les chrysanthèmes du cimetière.

(suite…)

1 2