Posts Tagged ‘magie’

Venise, cet autre Paradis

Depuis toute petite, mon esprit s’évade à la simple évocation de la ville de Venise, véritable symbole d’une architecture luxuriante, d’une richesse de patrimoine et d’un romantisme voguant sur chacun des canaux.

Depuis longtemps, cette cité au cadre magnifique, fascinant, presque irréel me passionne et cette destination me faisait évidemment fortement envie. Inutile de préciser que je viens alors de réaliser un rêve en partant à Venise, avec mon chéri, dans la ville des amoureux par excellence.

Carole m’avait raconté, avec émerveillement, son séjour lors du célébrissime festival de Venise, l’atmosphère qui habitait ce lieu, la magie qui s’emparait de chacun lors des ballades dans les ruelles, le côté mystérieux qui enveloppait chaque recoin. Cependant pour ma première fois dans la cité de Venise, je souhaitais la découvrir vierge de tous artifices, simplement illuminée de sa splendeur naturelle.

Cet été me semblait propice pour concrétiser ce souhait.

Un bonheur immense : 4 jours en couple, sans mon fils adoré, dans un endroit magique !

(suite…)

Maléfique

malefique

« Maléfique » est un film fantastique de Robert Stromberg avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Brenton Thwaites.

Le seul nom d’Angelina Jolie me subjugue ! Je suis admirative depuis des années de cette femme qui caractérise à la fois la beauté, la force de caractère et la générosité du cœur. Je l’avais découverte (et à l’époque ce fut un véritable choc devant le talent de cette actrice) dans le téléfilm « Gia », depuis je lui reste fidèle dans son parcours d’artiste, de militante et de femme.

 « Maléfique est une belle jeune femme au cœur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son cœur pur en cœur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption… »

Le synopsis est simple, mais égare quelque peu le spectateur dès le début : en effet, pourquoi intituler ce film du titre « Maléfique » pour décrire une jeune femme pure dont la vie rayonne de bonheur dans un univers ouaté ? La réponse ouvre les portes de ce conte désenchanté.

J’ai beaucoup aimé ce long-métrage dans lequel les images somptueuses se jouent de scènes féeriques et d’effets spéciaux incroyables… La magie du visuel m’a charmée pendant toute la projection.

Émerveillée, j’ai adhéré complètement à cette nouvelle production des studios Disney qui revisite et réadapte brillamment le conte « La belle au bois dormant ». Incontestablement, Angelina Jolie domine totalement le film, elle marque de sa présence de star les premières images. Elle demeure parfaite dans le rôle de la sorcière maléfique, à la fois époustouflante de beauté et terrifiante. Une très belle performance d’actrice… comme toujours !

Les trois fées se perdent parfois dans leur propre caricature, mais ce conte sombre, et pourtant sublime, émerveille le spectateur qui gomme spontanément les quelques défauts du scénario pour se perdre alors dans le rêve et la magie… Le dépaysement est authentique et le côté « démoniaque » assez subjuguant.

Magnifique Maléfique !

Chaque fois qu’un enfant dit : « Je ne crois pas aux fées », il y a quelque part une petite fée qui meurt. »

James Barrie

À l’eau de rose

En toute honnêteté, j’ose avouer que je suis quelqu’un de très romantique, avec une âme de midinette complètement assumée.

Depuis mon enfance, je suis friande de films « gnangnan » dans lesquels les bons sentiments coulent à flot, dans un style « guimauve » à souhait et j’adore les livres de Jane Austen ou des sœurs Brontë … Pour moi, le summum de l’Amour absolu ! J’affectionne particulièrement les histoires « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… » (enfin me concernant un seul angelot est suffisant pour autant !)

Sincèrement, j’ai vu, je ne sais combien de fois, « Angélique, Marquise des anges » ou « Sissi »… Même si je les possède en coffret DVD, je ne peux m’empêcher de me coller devant la TV (et interdiction d’émettre le moindre son pendant que je récite les dialogues) lors des multiples rediffusions… Ah Michèle et Romy, mes idoles, mes modèles, mes héroïnes dont la beauté me subjugue à chaque fois ! C’est mon moment télévisuel orgasmique !

Mon attitude amuse beaucoup Carole qui déteste ce type de longs-métrages. Contrairement à elle, je n’apprécie pas les drames où à la fin l’héroïne meurt ou succombe de tristesse. J’aime quand le cœur bat la chamade, éclate d’amour tandis que mon amie le préfère débordant et dégoulinant d’hémoglobine ! Quand je m’exclame « Que c’est beau ! », elle me rétorque « Que c’est niais ! »… Nous sommes le Yin et le Yang !

Dans la « vraie vie », hélas, chacun subit assez de malheur alors lorsque je regarde un film, je veux m’évader absolument et me transporter littéralement, croire que tout est possible, que les contes de fées existent bien, que l’amour peut être éternel.

(suite…)

1 2 3 4