Posts Tagged ‘Londres’

Afternoon Tea : Momo, Londres

Comme à mon habitude récurrente et ma philosophie de vie (la gourmandise est un art qu’il faut toujours entretenir tout en l’approfondissant), à chaque fois que je séjourne à Londres, je me dois de succomber sans aucune forme de culpabilité à un Afternoon Tea.

Ce succulent « goûter au thé », véritable festin salé et sucré, demeure une institution unique en Angleterre et même s’il peut sembler quelque peu désuet, ce côté luxueux vintage reste tout bonnement exquis. Jusqu’à présent, j’avais seulement eu l’occasion de tester ceux des hôtels prestigieux dans lesquels se ruent beaucoup de touristes ou ceux plus typiques dans de minuscules restaurants de quartier avec pour emblème la cuisinière tout droit sortie d’un épisode de « Downton Abbey ».

Cette fois-ci, l’Afternoon Tea choisi avait toujours une touche « so british », mais en mode orientale. Mon amie n’en ayant jamais goûté précédemment, ce serait une première fois plutôt coloré. Première expérience pour moi aussi puisque j’étais auparavant toujours restée dans des instants gustatifs nettement plus classiques autour du thé.

Direction chez Momo, un restaurant marocain situé dans l’adorable rue Heddon Street, tout près de Regent Street. En juillet, cette dernière est piétonnière tous les week-ends, il y règne alors une ambiance très festive certes, mais bruyante et quelque peu irrespirable vu la foule s’y agglutinant.

(suite…)

Londres, ville de cœur

Je dois bien l’admettre, même si je tente vainement de me raisonner, qu’importe les innombrables voyages en son sein, cette ville me comble toujours autant. En effet, j’ai souvent le sentiment qu’un lien invisible me guide constamment vers elle, comme un besoin constant d’y revenir, d’y ressourcer mon manque de confiance et de m’imprégner alors de la richesse culturelle qui l’anime.

À maintes reprises, j’y ai vécu de tendres moments, partager de magnifiques visites, rencontrer des amis (et plus si affinités) succomber à des plaisirs culinaires… Tellement d’heures magiques qui ont le goût d’encore. En ce qui me concerne, l’objectivité ne rime pas avec ce lieu, et même si je sais oh combien l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, Londres reste mon oasis de bonheur.

Pour la première fois, je la visitais (même en la connaissant profondément, Londres est une cachotière qui garde sournoisement bon nombre de secrets et recoins cachés) avec une amie dont je me sens particulièrement proche. Souvenez-vous, nous nous étions quittées en mai, trépignant d’impatience de nous revoir en juillet et d’arpenter ensemble le sol londonien.

À nous deux, Londres serait différente puisqu’alors elle garderait l’empreinte de nos instants communs.

Inévitablement, nous avons visité de nombreux endroits connus de tous touristes fréquentables, pourtant ils avaient sans cesse la saveur d’une première fois.

(suite…)

Afternoon Tea : Café Royal, Londres

Lors de mes fréquents séjours à Londres, je respecte scrupuleusement une tradition, grande gourmandise oblige : savourer un Afternoon Tea dans un endroit luxueux ou complètement pittoresque… Qu’importe le lieu, l’observation minutieuse et la dégustation exquise de mets typiquement anglais me procurent constamment du plaisir.

Situé en plein coeur de la ville, à quelques pas de Piccadilly Circus, sur cette majestueuse rue de Regent Street, le Café Royal est un établissement somptueux qui allie divinement une beauté architecturale et un raffinement souverain.

À l’entrée majestueuse et la mention de votre réservation, le personnel se révèle exquis, souriant, prévenant et attentif. Ainsi, la déconnexion, avec un extérieur bruyant, envahissant, une foule souvent grandissante, devient totale. À peine le pied posé dans cet endroit, immédiatement vous ressentez l’impression d’être ailleurs, de vous être soustrait à l’agitation environnante.

En découvrant l’Oscar Wilde Bar, j’ai été quelque peu décontenancée par ce luxe omniprésent. Une décoration grandiose avec une profusion de dorures, de miroirs et même un boudoir majestueux qui peut surprendre par son côté un peu clinquant. Toutefois, la salle reste cosy, une lumière tamisée offre un climat de douceur. Le pianiste se perd un peu dans la mélancolie de son art, il semble indifférent à l’environnement, complètement isolé dans sa bulle. Le son mélodieux procure un apaisement certain.

Après avoir dégusté une coupe de Champagne, l’Afternoon Tea peut enfin commencer royalement.

(suite…)

Bye bye London !

Me voici de retour en France, non sans un léger pincement au cœur, symptôme récurrent comme à chaque fois que je quitte avec regret Londres.

En fait, mon esprit « chonchon » made in France se met en pause lorsque j’arpente les rues londoniennes. Autant ici dans mon pays, je m’offusque des transports en commun, je « chouine » pour l’incivilité dans le quotidien, j’affronte péniblement la foule en ville et ma fréquentation dans les boutiques se révèle énormément restreinte n’ayant plus la patience d’affronter certaines vendeuses peu aimables… Bref, j’aime la France sans en apprécier toutefois les contraintes pour lesquelles j’ai l’impression de devoir constamment faire des efforts afin de surmonter mon incompréhension.

À Londres, je ressens une totale liberté qui me procure un sentiment d’euphorie qui éveille en moi une réelle passion pour cette ville. Mon cerveau occulte volontiers tous les aspects néfastes tellement j’apprécie la sensation de n’appartenir à personne et de n’être que moi sans aucun masque de complaisance.

Rien ne semble exubérant, seuls vos complexes peuvent freiner votre propre mode ou attitude. La possibilité de manger à toute heure, de tenter d’improbables tenues, de se promener au gré de ses envies sans planning précis, de penser que son anglais est totalement fluently alors qu’il n’est que déroutant avec cet accent french bien trop énoncé.

(suite…)

1 2 3