Posts Tagged ‘humour’

Les Gardiens de la Galaxie

Gardiens-Galaxie-140517

Devant le succès phénoménal de ce film, je me suis décidée tardivement, plus d’un mois après sa sortie, à le voir, principalement pour faire plaisir à mon fils adoré. Comme on dit, il n’est jamais trop tard…

J’avoue que la bande-annonce et son scénario improbable ne m’avaient pas pleinement convaincue. Dans mon for intérieur, je pensais : encore un Marvel !

« Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être … »

Je dois reconnaitre que ce film de James Gunn, mêlant science-fiction et action, aux scènes spectaculaires, est une excellente réalisation où l’humour omniprésent est un pur régal.

Très bonne surprise !

Les acteurs, dont Chris Pratt, Zoe Saldana (qui se grime d’une couleur de peau verte, après le bleu d’Avatar), Dave Bautista sont remarquables en tant que superhéros losers.

Ce film original change des blockbusters habituels et regorge de scènes drôles avec ses personnages hétéroclites (un raton laveur qui parle, un arbre humanoïde…), un pur régal pour toute la famille.

De plus, ce long-métrage possède une bande-son incroyable et les références à la culture des années 80 y sont excellentes. Plein de clins d’œil à une certaine société, avec un rythme endiablé et prenant.

Fun, divertissant et attachant !

Son succès à la tête du box-office américain en 2014 est justifié et amplement mérité.

L’humour est un antalgique, on l’utilise quand on a mal. »

Jean-Louis Fournier

Transformers : L’âge de l’extinction

TRANSFORMERS-LAGE-DE-LEXTINCTION-affiche-officielle_21-540x720

Encore un blockbuster !

Ce film d’action mêlée à la science-fiction de Michael Bay est le quatrième long métrage de cette saga avec un nouveau casting. L’acteur principal a changé dans cet épisode : Mark Wahlberg remplace Shia Labeouf.

« Quatre ans après les évènements mouvementés de «Transformers : La Face cachée de la Lune », un groupe de puissants scientifiques cherchent à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie. Au même moment, un père de famille texan Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface… »

2h45 de rebondissements incessants et de scènes impressionnantes !

Film super efficace, avec une analyse plus profonde de cet univers, pour les amateurs du genre… De plus, on retrouve pas mal d’humour entre les relations d’un papa jaloux vis-à-vis de sa fille et de son petit copain, dont plusieurs scènes jubilatoires.

Bon moment en perspective ! Sur l’instant, on se régale. Ensuite, on oublie assez vite.

Tout le génie de Michael Bay !

L’être humain croira toujours que plus le robot paraît humain, plus il est avancé, complexe et intelligent. »

Isaac Asimov

Edge of Tomorrow

UPOE

Profitant de la fête du cinéma et du tarif unique à 3,50 euros, je suis allée voir le film de science-fiction de Doug Liman avec Tom Cruise, Emily Blunt et Brendan Gleeson.

Le synopsis est fidèle à ce type de long-métrage : « Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres extrêmement organisés, appelés les Mimics, ont livré une bataille acharnée contre la terre, réduisant les grandes villes en centres et causant la mort de millions d’êtres humains. Aucune armée au monde n’est à même de rivaliser avec la rapidité, la violence et les capacités cognitives exceptionnelles des combattants Mimics, très bien armés, ou de leurs chefs dotés de pouvoirs télépathiques. Mais à présent, les armées du monde ont réuni leurs forces pour une ultime offensive à quitte ou double contre les extraterrestres… »

William Cage, le personnage que joue Tom Cruise est ainsi condamné à revivre éternellement le même combat dans un rythme intemporel : vivre et mourir de nouveau.

Les scènes d’action sont spectaculaires et Tom Cruise reste toujours aussi séduisant dans ce rôle de colonel, il semble que les années glissent sur lui sans y laisser une empreinte physique… (On n’ose dire merci au talent du chirurgien esthétique ?)

Sa prestation reste remarquable et il prouve son immense jeu d’acteur. Emily Blunt, très convaincante, est parfaite dans son rôle. L’humour est omniprésent et Tom Cruise fait preuve d’un sens de l’autodérision incroyable. Surprenant et fort appréciable !

Ce film (adapté du manga All You Need Is Kill) est original et change des films d’action classique du genre.

Très bonne surprise !

Quelquefois je me dis que la preuve la plus certaine que la vie existe ailleurs dans l’univers est que personne n’a essayé de nous contacter. »

Bill Watterson

Les Trois frères, le retour

affiche-du-film-les-trois-freres-le-retour-11061384oisaw

Éprouvant une forte admiration pour Les Inconnus (Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus), je me suis fait une joie particulière d’assister à leur nouveau film, sachant pertinemment que je ne retrouverai pas la magie du premier opus. Une suite est forcément différente, car l’effet de surprise n’existe pas. Mon état d’esprit était de découvrir ce nouveau volet et simplement passer un bon moment en leur compagnie (13 ans sans jouer ensemble dans un film), me rappelant alors, avec nostalgie, d’anciens souvenirs agréables liés aux festivités des années 90.

Cette suite, sans prétention, du film culte « Les Trois Frères », se révèle une comédie populaire sympathique, avec une multitude de clins d’œil pour les fans de ce trio. Les tribulations des frères Latour, qui se retrouvent, avec toujours autant de haine mutuelle, pour recueillir les cendres de leur mère, continuent de nous amuser follement. Leur complicité fonctionne à nouveau et j’ai bien retrouvé l’humour, les caricatures, le jugement sur notre société actuelle dans l’esprit des Inconnus. Dans l’ensemble, les personnages sont attachants et les seconds rôles bien choisis.

Toutefois, le début est un peu long à démarrer même si cela produit un effet crescendo dans le rythme du film. Ainsi, le spectateur termine avec une bonne tranche de rigolade et plusieurs moments (non vus dans la bande-annonce), avec quelques rebondissements bien trouvés, d’où un véritable effet de surprise, ce qui est fort appréciable.

Personnellement, j’ai quitté la salle de bonne humeur et enchantée du résultat de ce film même s’il est vrai que ce n’est pas la comédie de l’année et que nos zygomatiques ne sont pas épuisés à la sortie du cinéma. Globalement,  j’ai passé cependant un moment plaisant.

Bravo aux Inconnus, retour réussi !

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille. »

Tristan Bernard

1 7 8 9