Posts Tagged ‘héros’

Captain America : Civil War

182814_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

« Steve Rogers est désormais à la tête des Avengers, dont la mission est de protéger l’humanité. À la suite d’une de leurs interventions qui a causé d’importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision. Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l’équipe : Steve Rogers reste attaché à sa liberté de s’engager sans ingérence gouvernementale, tandis que d’autres se rangent derrière Tony Stark, qui contre toute attente, décide de se soumettre au gouvernement… »

Ce troisième opus « Captain America » se révèle être une prodigieuse réussite… Pour une énième suite, elle est savamment bien orchestrée. En effet, on retrouve avec plaisir l’humour qui caractéristique à merveille les films Marvel. Ainsi, on s’immerge joyeusement dans ce film d’action impeccable aux scènes de combats, véritablement musclées, remarquables et d’anthologie… Indéniablement, les incroyables effets spéciaux sont impressionnants d’efficacité. Ah la magie de la 3D !

À la fois tragique, tout en maniant une réelle touche d’émotion et un humour malicieux, le scénario de ce blockbuster présente l’affrontement des deux équipes de super-héros. De ce fait, rien ne va plus entre Steve Rogers (Chris Evans), alias « Captain America » et « Iron Man » (Robert Downey Jr.). Scarlett Johansson personnifie quant à elle la touche féminine et gracieuse dans cet univers détonnant.

Malgré un scénario parfois confus et quelques longueurs (ce qui explique la durée du film), de nombreuses surprises rafraichissantes agrémentent le récit : notamment la brillante découverte d’un nouveau personnage, le prochain « Spider-Man », incarné par le talentueux Tom Holland.

Un très bon divertissement, à grand spectacle. À ne pas manquer… Les fans des Avengers vont adorer !

Il n’y a pas de héros sans auditoire. »

André Malraux

Batman v Superman : L’Aube de la Justice

299620

« Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ? Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l’horizon… » 

Le petit dernier Marvel, réalisé par Zack Snyder, nous offre une mise en scène grandiloquente. Inévitablement, la lutte entre le Bien et le Mal reste un sujet universel et intemporel, constamment exploré cinématographiquement.

En effet, cette superproduction permet la rencontre du duel hypermusclé tant attendu entre Ben Affleck (Batman) et Henry Cavill (Superman) dans la peau de superhéros dont la foi, dans un monde en crise, va être remise en question. La confrontation va être redoutable pour permettre le triomphe d’une certaine justice.

La touche charme de cet affrontement est représentée par l’actrice Gal Gadot, dans le rôle de Wonder Woman, tout simplement magnifique. Côté technique, les effets spéciaux, omniprésents et surprenants, sont véritablement parfaits tout comme les scènes de combat particulièrement adaptées pour chacun des personnages.

L’univers des comics reste globalement respecté, cependant malgré une dernière partie intense et honorablement réussie, le scénario reste néanmoins un peu faible, parfois vide de sens. De plus, le style, d’une noirceur parfois pesante, manque cruellement de cet humour ravageur qui égaye les nouveaux blockbusters.

Un film, certes loin du chef d’œuvre, mais qui tient ses promesses de divertissement, offrant un agréable spectacle ! Les enfants et les adultes seront certainement comblés.

Aucun bon n’est sans mal, aucun coupable sans bien. »

Henri-Frédéric Amiel

Divergente 3 : Au-delà du mur

div3

« Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au-delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater… »

Toujours essentiellement réservé aux adolescents, ce 3ème opus de l’histoire « Divergente » répond à certaines questions de son prédécesseur et permet également d’introduire de nouveaux protagonistes.

Les personnages principaux sont toujours aussi attachants, en revanche, l’héroïne féminine Shailene Woodley semble spectatrice parfois de cette aventure, se laissant alors inévitablement voler la vedette par l’acteur Theo James.

Même si cette suite semble quelque peu poussive, ce block­bus­ter se révèle particulièrement réussi grâce aux visuels spectaculaires (cependant moins stupéfiants, car plus numériques que précédemment) aux scènes d’action énergiques, permettant ainsi de dissimuler un scénario devenu fade et totalement prévisible, véritablement très éloigné du roman original de Veronica Roth.

Bref, le spectateur appréciera ce film, sans pour autant s’en contenter véritablement. De plus, cela reste passablement agaçant de constater que ce 3ème volet a été divisé en deux parties afin de constamment surfer sur la vague du succès de ce phénomène cinématographique. Un épilogue qui certes préserve le suspense, mais qui s’éternise inévitablement. Une suite sans fin…

Cependant, pour enfin clôturer cette saga futuriste, vivement le dernier épisode en 2017, qui espérons-le ne laissera pas le spectateur sur une note de déception.

La fin est dans le commencement, et cependant on continue. »

Samuel Beckett

Ant-Man

ant-man

« Un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d’une capacité étonnante – celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force –, ce dernier doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d’aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d’une nouvelle génération de redoutables menaces le secret du spectaculaire costume d’Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang doivent mettre au point – et réussir – un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d’une issue fatale… »

Encore un nouveau blockbuster avec ce dernier film de Marvel, distribué par Walt Disney Studios, d’après le personnage de comics créé par Jack Kirby. A force, on pourrait se lasser de tous ces superhéros… et pourtant, encore une fois, cet opus se révèle époustouflant et spectaculaire.

Une belle réussite générée par l’action terriblement électrisante, l’humour décoiffant et le charisme non négligeable de l’acteur Paul Rudd en homme-fourmi. Sans oublier, un coup de cœur spécial pour Michael Douglas, dans un rôle assez inhabituel, terriblement crédible en créateur un peu loufoque. Même avec quelques années de plus, l’acteur « habite » toujours l’écran. Quant au personnage de sa fille, jouée par Evangeline Lilly, elle est magnifique…

Totalement original et délirant dans le second degré, les effets spéciaux sont toujours percutants et le scénario reste captivant malgré un début un peu lent.

Pourtant, ce film de Peyton Reed se révèle surtout grâce à la nouveauté qu’il dégage, ce modernisme presque épuré dans l’univers des superhéros.

Un excellent divertissement estival, à ne pas manquer !

Il est parfois plus difficile d’être quelconque qu’extraordinaire. »

Bernard Werber

1 2 3 4