Posts Tagged ‘guerre’

Papa ou Maman

536272

Encore une formidable comédie française qui semble prometteuse, tout en traitant un sujet délicat de plus en plus présent dans la société actuelle : le divorce. Un combat à la base peu enclin à la rigolade dont il est alors appréciable d’en rire, au second degré.

« Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvé, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants. »

Alexandre de La Patellière et Mathieu Delaporte, les scénaristes de l’excellentissime film « Le Prénom », abordent un sujet qui est hautement tabou (oser avouer franchement qu’on ne souhaite pas forcément se battre pour la garde de ses enfants adorés) et donc sensible, encore plus en le diffusant en période de vacances scolaires.

Un véritable chantage affectif entre parents et enfants. Punching-ball émotionnel garanti !

L’humour est typiquement british, bien noir, provocateur et hargneux… Le couple admirable, représenté par Laurent Lafitte et Marina Fois, offre une vive énergie et les dialogues se révèlent savoureux tellement les acteurs semblent prendre du plaisir dans ce long-métrage. Dans le politiquement incorrect, ils s’éclatent et cela se ressent intensément !

Aucun temps mort dans l’action et l’enchainement des scènes jubilatoires.

Un bon film défouloir, pour des parents stressés. Une bonne partie de rigolade, bon moment appréciable sans être réellement convaincu par la force de l’écriture du sujet.

Le mariage est la cause principale de divorce. »

Oscar Wilde

La Planète des Singes : l’Affrontement

la-planète-des-singes-laffrontement

Depuis ma plus tendre enfance, je suis une immense fan des différents films « La Planète des Singes ».

Après avoir savouré inlassablement le livre de Pierre Boulle, je me souviens de mon émerveillement devant le réalisme de la saga avec, dans le premier opus en 1968, l’immense acteur Charlton Heston. La beauté des images, le message écologique et la puissance de la violence psychologique demeurent l’un de mes plus beaux moments cinématographiques. Comment demeurer passif face à cette image poignante, et tellement symbolique de l’Amérique, de la statue de la Liberté fracassée sur cette plage ?

Ce film de Matt Reeves « La Planète des Singes : l’Affrontement » représente ainsi la suite logique du long-métrage précédent « La Planète des Singes : les Origines », très émouvant et terriblement percutant en raison de l’amour inconditionnel qui unissait César à son « maître ».

Dix ans plus tôt, alors qu’une grande partie de l’humanité a disparu tragiquement suite à un abominable virus, la grippe simienne, César, le singe ultra intelligent et bienveillant pour sa communauté, se voit dans l’obligation d’entamer une guerre avec les quelques survivants humains afin de préserver sa domination sur la terre.

Même si James Franco se fait cruellement regretté (malgré un clin d’oeil dans un bref caméo) et que l’histoire semble assez simpliste au départ, cette superproduction reste un chef d’œuvre en raison de ses effets spéciaux époustouflants, une 3D saisissante et des décors somptueux puisque naturels, le film ayant été filmé principalement en extérieur au sein des forêts de Vancouver et à La Nouvelle-Orléans.

Un blockbuster spectaculaire et irréprochable ! À voir absolument.

Véritablement sombre, mais qui pose encore et toujours des questions terriblement essentielles. Incontestablement, on ne peut rester insensible face à la cruauté…

Si les singes savaient s’ennuyer, ils pourraient devenir des hommes. »

Johann Wolfgang Von Goethe

1 2