Posts Tagged ‘effets spéciaux’

Kong : Skull Island

440855_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

« Un groupe d’explorateurs plus différents les uns que les autres s’aventurent au cœur d’une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu’ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong… »

Ce nouveau film d’aventure sur King Kong, assez violent, tout en s’octroyant néanmoins une large touche d’humour désopilante, est réalisé par un jeune réalisateur plutôt méconnu, Jordan Vogt-Roberts.

Ancré dans une certaine modernité, ce divertissement s’avère spectaculaire grâce à des effets spéciaux époustouflants particulièrement réussis concernant notamment les images de ce fameux Kong, immense gorille singulièrement attachant, qui s’avèrent monumentales sur grand écran. En effet, les scènes de combat entre monstres (des créatures carrément effrayantes) restent impressionnantes. Ainsi, l’action, au rythme soutenu, règne en maître pendant 2 heures environ.

Toutefois, malgré un excellent casting jouant parfaitement, dont Samuel L. Jackson et Tom Hiddleston (toujours aussi charismatique), le scénario, dépourvu de subtilité, ne se révèle pas assez introspectif dans l’analyse des personnages souvent dénués d’émotion.

Bref, un blockbuster divertissant auréolé de décors à couper le souffle, mais, me concernant, il lui est totalement impossible de détrôner le majestueux film mythique de Peter Jackson !

À vous de choisir votre remake de King Kong…

 Une carte n’est pas le territoire. »

Alfred Korzybski

 

Passengers

317680

« Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains… »

Ce film de science-fiction est réalisé par Morten Tyldum. On assiste ici à une magnifique histoire d’amour, assez originale, et mon cœur de midinette a chaviré devant tant de romantisme.

En effet, le spectateur observe un couple totalement isolé de toute autre présence humaine, bloqué dans un vaisseau spatial, se réveillant subitement de leur capsule d’hibernation. Un huis clos surprenant, fascinant et souvent angoissant !

Le tandem ultra glamour formé par la splendide Jennifer Lawrence et le beau gosse Chris Pratt fonctionne à merveille puisque les deux acteurs sont tout simplement sublimes. Le charme opère tant la passion subsiste dans cet univers glacial.

Bref, un sympathique divertissement avec une belle romance spatiale, des décors futuristes monumentaux, des effets spéciaux incroyables, de l’humour parsemé avec modération et véritablement des images somptueuses.

Voici un superbe film qui propose du rêve dans une autre dimension, permettant ainsi de démarrer en douceur cette nouvelle année.

Seul l’amour peut garder quelqu’un vivant. »

Oscar Wilde

Rogue One : A Star Wars Story

rogueone_onesheeta_1000_309ed8f6

« Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire. »

Tellement attendu, voici le premier spin off, de la saga “Star Wars”, une superproduction toujours aussi spectaculaire… Effectivement, « Rogue One » ne fait pas exception à la règle et symbolise parfaitement un excellent blockbuster !

Ce film fantastique d’aventure est réalisé brillamment par Gareth Edwards, qui reste fidèle à l’univers créé par George Lucas, tout en modernisant une version complexe plus sombre et mature,  grâce notamment à l’introduction de nouveaux héros tellement éloignés de l’histoire de la famille Skywalker.

En effet, tous les ingrédients sont réunis dans ce film de guerre : entre scènes de combat incroyables et batailles spatiales rythmées par des effets spéciaux fabuleux, des touches d’humour (cependant plus noir) avec un robot craquant et quelques apparitions du mythique Dark Vador, on assiste ensuite à un affrontement final grandiose.

De plus, les personnages semblent terriblement réalistes, ancrés dans une normalité qui fissure légèrement le côté merveilleux des précédents épisodes. Au sein d’un casting implacable, l’actrice Felicity Jones incarne à merveille, avec tout le charme qui la caractérise, la rebelle garçonne terriblement sérieuse. Et évidemment, j’ai littéralement savouré de retrouver la présence de mon « acteur chouchou » Forest Whitaker en extrémiste.

Bref, une guerre des étoiles toujours épique dont ce nouvel opus contentera habilement les fans ultimes de la célèbre saga tout en séduisant les novices qui découvrent peu à peu ce monde obscur.

Rendez-vous en 2018 pour le second film dérivé, consacré à Han Solo… Que la Force soit avec vous !

L’histoire est un perpétuel recommencement. »

Thucydide

Doctor Strange

518191

« Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe. »

Ce film fantastique est réalisé par Scott Derrickson. Ainsi, il représente le petit dernier des studios Marvel, qui est, à mon avis, un divertissement dans l’esprit de « Deadpool » ou « Les Gardiens de la Galaxie ». Évidemment, l’humour est au rendez-vous avec une bonne dose d’inventivité !

L’acteur principal, Benedict Cumberbatch (le Doctor Stephen Strange) se révèle particulièrement formidable dans son rôle de neurochirurgien cynique, à l’égo surdimensionné. Un superhéros ultra-charismatique face à son ennemi Mads Mikkelsen !

Par ailleurs, les effets visuels renversants et époustouflants, notamment la déformation des images de métropoles, offrent de véritables instants cinématographiques stupéfiants. En effet, cet opus procure un fabuleux voyage vertigineux aux couleurs multiples. Grâce à cet esthétisme virtuel prodigieux, la 3D reste fortement conseillée afin d’apprécier pleinement l’ensemble des subtilités.

Bref, un blockbuster spectaculaire et électrisant !

Le fantastique n’a d’intérêt que parce qu’il surgit du réel et l’enlace. »

Salman Rushdie

1 2 3 4 5