Posts Tagged ‘différence’

Retour chez ma mère

239720

« Aimeriez-vous retourner vivre chez vos parents ? À 40 ans, Stéphanie est contrainte de retourner vivre chez sa mère. Elle est accueillie les bras ouverts : à elle les joies de l’appartement surchauffé, de Francis Cabrel en boucle, des parties de Scrabble endiablées et des précieux conseils maternels sur la façon de se tenir à table et de mener sa vie… Chacune va devoir faire preuve d’une infinie patience pour supporter cette nouvelle vie à deux. Et lorsque le reste de la fratrie débarque pour un dîner, règlements de compte et secrets de famille vont se déchaîner de la façon la plus jubilatoire. Mais il est des explosions salutaires. Bienvenue dans un univers à haut risque : la famille ! »

Éric Lavaine réalise un joli film sur les rapports familiaux avec de nombreuses situations cocasses, souvent jubilatoires, et inspecte alors ces relations émotionnelles qui heurtent parfois, mais rapprochent aussi souvent une famille.

Le sujet, hautement d’actualité, du retour d’une grande fille (Alexandra Lamy, toujours aussi drôle) de 40 ans chez sa très chère maman (Josiane Balasko, excellente dans sa prestation) est traité avec une justesse incroyable.

En effet, la cohabitation se révèle difficile et le conflit générationnel, lié à la différence de culture et de ressenti, est évidemment ultra présent. Ce duo mère/fille, doté d’un sérieux sens de l’humour, est formidable et réellement émouvant. Pour compléter ce casting féminin, Mathilde Seigner, incarne parfaitement son rôle de personnage bougon, sœur ennemie.

Grâce aux dialogues particulièrement bien écrits et percutants, cette comédie populaire, presque théâtrale, aborde aussi diverses questions sur des retrouvailles parfois forcées : est-ce la fille qui régresse en revenant au bercail ou est-ce la mère qui ne peut alors plus succomber à une seconde jeunesse et profiter ainsi de sa liberté de femme ? Comment faire comprendre à sa progéniture, l’envie de refaire sa vie après un veuvage ?

Un très joyeux film, tendre et émouvant, parfois acide, doté d’une certaine nostalgie.

La famille ça se porte sur le dos du matin au soir de la vie. »

Alice Ferney

Un homme à la Hauteur

234297_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

« Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu… »

Laurent Tirard réalise ici un charmant film sentimental tout en abordant aisément, avec humour, le combat quotidien des personnes de petite taille face au regard pénible de notre société, tout en occultant le côté « guimauve » et la lourdeur d’une certaine vulgarité. Une véritable réussite technique !

Cette comédie romantique inhabituelle symbolise donc une belle histoire d’amour qui relègue au placard de nombreux préjugés sociaux… C’est certainement sa force, mais aussi sa faiblesse. En effet, le scénario devient rapidement convenu et le spectateur bascule vite dans le conte de fées parfait, celui qui fait encore rêver les petites filles. Le message sur la tolérance et l’acceptation des différences physiques demeure donc parfois éludé, toutefois les dialogues percutants et les éclats de rire occultent rapidement ces quelques défauts (pour les âmes non romanesques).

Indéniablement, le duo d’acteurs Virginie Efira, toujours exquise, et Jean Dujardin, bluffant de naturel, interprètent avec justesse et sensibilité ces deux personnages atypiques.

À découvrir pour succomber au charme de cette comédie sentimentale… Parfois c’est agréable de croire encore au Prince charmant (lilliputien) !

Parfois, tu peux convaincre ta tête de ne pas écouter ton cœur. Ce sont souvent ces décisions que tu peux regretter pour le reste de ta vie. »

Leah Braemel

1 2