Posts Tagged ‘choix’

L’Embarras du choix

161798_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

« Frites ou salade ? Amis ou amants ? Droite ou gauche ? La vie est jalonnée de petites et grandes décisions à prendre. LE problème de Juliette c’est qu’elle est totalement incapable de se décider sur quoi que ce soit. Alors, même à 40 ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle. Lorsque sa vie amoureuse croise la route de Paul puis d’Etienne, aussi charmants et différents l’un que l’autre, forcément, le cœur de Juliette balance. Pour la première fois, personne ne pourra décider à sa place… »

Dans cette formidable comédie romantique française, réalisée par Éric Lavaine, on retrouve, pour notre plus grand plaisir, la pétillante Alexandra Lamy, dans un rôle plus mature et ultra féminin.

De plus, ce casting, un véritable trio de choc, révèle aussi les actrices Anne Marivin et Sabrina Ouazani (excellente !) qui illuminent le film tant elles sont attachantes, malicieuses et irrésistibles. À noter aussi que Jérôme Commandeur réserve quelques scènes vraiment drôles.

Entre émotion et rire, le sujet original de l’indécision chronique est habilement étudié, même si porté par un scénario parfois un peu trop succinct. Cependant, le spectateur ne pourra être que touché par certaines scènes terriblement humaines (on sent le vécu !) et autres instants pétillants d’optimisme. Un vent frais de légèreté appréciable ! Entre les comédiens Arnaud Ducret et Jamie Bamber qui va choisir la belle Alexandra ?

Bref, voici un agréable moment, charmant, qui se savoure avec délice.

De toutes les choses contraires au bonheur, l’indécision est la pire. »

Aglaé Adanson

Prise de conscience

Souvent, la société actuelle nous impose une norme sociale : être au top sans relâche avec une mine éclatante, un paraitre parfait auréolé d’un état d’esprit spontanément rayonnant… Ainsi ne jamais fléchir publiquement pour éviter de devoir se relever douloureusement. Pourtant, aujourd’hui, j’ai décidé de ne pas respecter ces codes imposés. Ras-le-bol de la perfection !

En effet, je vais faire la grève du sourire, de la bienveillance et de la gentillesse pendant 24 heures. À présent, je m’accorde le choix d’être de mauvaise humeur, maussade en mode « chonchon », car j’en ai marre d’être éternellement joyeuse, à l’écoute constante des autres, et enfin parce que parfois ne plus s’écouter devient réellement harassant… Finalement, j’ai le droit moi aussi de souffrir, de ruminer bêtement afin d’évacuer, digérer les mauvaises nouvelles du quotidien, et autres péripéties de mon entourage. Maintenant, ma complaisance est aux abonnés absents.

(suite…)

L’Ascension

277478

« Pour toi, je pourrais gravir l’Everest ! » Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là… D’autant que Nadia ne croit pas beaucoup à ses belles paroles. Et pourtant… Par amour pour elle, Samy quitte sa cité HLM et part gravir les mythiques 8848 mètres qui font de l’Everest le Toit du monde. Un départ qui fait vibrer ses copains, puis tout le 9-3 et c’est bientôt la France entière qui suit avec émotion les exploits de ce jeune mec ordinaire, mais amoureux. A la clé, un message d’espoir : à chacun d’inventer son avenir, puisque tout est possible. »

Avec ce premier long métrage, Ludovic Bernard présente ici une libre adaptation du livre « Un tocard sur le toit du monde » de Nadir Dendoune, inspiré d’une histoire vraie, même si cette dernière semble totalement invraisemblable puisque tellement rocambolesque.

Cette fantastique comédie, à la fois d’aventure et sentimentale, vient d’être récompensée du Grand Prix et Prix du Jury au Festival de l’Alpe d’Huez. Elle relate le défi amoureux d’un jeune banlieusard de cité n’ayant jamais approché une montagne, pourtant en décrochant ainsi l’Everest il réussit principalement à guider sa propre vie vers le sommet de ses rêves.

Entre rires et larmes, avec pour décor de somptueux paysages et images sensationnelles du Népal, le spectateur vibre émotionnellement avec l’excellent acteur et humoriste Ahmed Sylla (un Nantais, yes !) déconcertant de naturel et de sensibilité. Un premier rôle au cinéma très prometteur…

Ce film tendre, social, et finalement original, offre de multiples surprises émouvantes et diverses situations cocasses. Un véritable road-movie poignant, terriblement « feel good », qui insuffle du baume au cœur.

Un petit conseil… N’hésitez pas à embarquer rapidement dans ce beau voyage initiatique !

Mon cœur t’a choisi, et ma raison approuve le choix de mon cœur. »

George Sand

Ballerina

affiche-ballerina

« Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris… »

Ce sympathique film d’animation français est réalisé par Eric Summer et Eric Warin. Cette belle histoire, dont la trame n’a rien à envier aux dessins animés Walt Disney, présente une épopée romanesque aux fortes valeurs morales. Émotions, amitié, tendresse et humour symbolisent le parcours des protagonistes sur un rythme palpitant.

En effet, les décors sont de toute beauté et le voyage entre la Bretagne et l’Opéra offre une magnifique reconstitution d’un Paris haussmannien à la fin du XIXe siècle. Certes, l’adorable héroïne, véritable charmeuse auréolée d’une certaine grâce, se révèle particulièrement attachante tant nous avons aussi envie de croire en la réalisation de son rêve.

Cependant, ce sont certainement les différentes chorégraphies (créées avec minutie par l’ancienne danseuse étoile Aurélie Dupont et son époux, le danseur Jérémie Bélingard) qui époustouflent le spectateur. Au son d’une musique envoutante, entre petits pas, arabesques et autres entrechats, chaque danse se joue d’audace et de perfection devant le travail réalisé soigneusement, entretenu par le désir de la passion.

Un sublime conte qui illuminera d’étoiles le regard des plus petits et offrira de beaux instants de féérie aux plus grands. Un concentré de bonheur au cinéma !

La vie est un rêve, fais en une réalité. »

Mère Teresa

1 2 3 4 5