Posts Tagged ‘action’

Divergente 2 : L’insurrection

div

« Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces… »

Les spectateurs du premier opus et les lecteurs des best-sellers de Veronica Roth ne seront pas déçus par ce long-métrage.

Même si le scénario cède parfois à la facilité, manquant alors de consistance, et ne respecte pas réellement le roman, ce film contient encore plus d’action, de cascades, d’effets spéciaux, d’émotion…et une très belle histoire d’amour.

Cette suite se révèle donc particulièrement réussie grâce aux visuels spectaculaires et un rythme soutenu, ça démarre sur les chapeaux de roue dès le début et l’intensité ne cesse de grimper !

Les personnages principaux, parfois complexes, sont plus approfondis. Kate Winslet se révèle formidable dans son rôle de méchante, méga classe, ainsi que, la dernière recrue, Naomi Watts.

Si vous avez aimé « Hunger Games », vous aimerez « Divergente 2 ». Un film pour les femmes (enfin, la parité !) avec Shailene Woodley, une héroïne attachante adepte de l’esprit de rébellion.

Vivement le dernier épisode de cette saga.

La vérité, comme les animaux sauvages, est trop puissante pour rester enfermée dans une cage. »

Veronica Roth

 

Kingsman : Services secrets

290347

« KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois-pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ? »

Matthew Vaughn, réalisateur de « Kick Ass » et « X-Men : le commencement », adapte l’un des comics book écrit par Mark Millar et dessiné par Dave Gibbons, en nous offrant une parodie de film d’espionnage tout à fait jubilatoire, véritable réinvention du genre.

Une idée formidable de scénario où regorge une multitude de références à de grands classiques de ce type de longs-métrages. Un excellent divertissement extrêmement original et surprenant.

Certes un film ultra-violent (un peu à la Tarantino), mais tellement amusant et cocasse avec des scènes politiquement incorrectes. Un bijou d’humour potache !

Colin Firth, d’une rare élégance, excellent dans son rôle de  mentor sous forme de nouveau James Bond, est tout bonnement exceptionnel avec sa touche « So british ». Un véritable gentleman, auquel je me plairais bien à succomber.

Quant à Samuel L. Jackson (le méchant complètement mégalo), il se révèle incroyable dans sa manière de s’exprimer avec sa particularité de langage.

Le contraste entre le professeur classieux et l’élève venant de la banlieue est particulièrement drôle et invraisemblable.

Bref, impossible de ne pas adhérer à cette histoire innovante, truffée de rebondissements hilarants, au rythme déjanté et loufoque.

Un gentleman est un loup patient. »

Henriette Tiarks

Taken 3

Taken-3_portrait_w193h257

Et un « Taken » de plus !

Quand on adore particulièrement Liam Neeson comme moi, impossible de ne pas succomber littéralement. Pourtant, tous ces films réchauffés et donc répétitifs, ces suites inépuisables peuvent être lassants pour certains.

Toutefois, me concernant, j’éprouve toujours un plaisir évident à suivre constamment les péripéties de Bruce Willis en héros invincible, Mel Gibson toujours combattant charmeur, Sylvester Stallone que ce soit en boxeur ou guerrier, mais souvent torse nu, et Harrison Ford toujours poussiéreux et sexy dans une quête constante d’aventure !

Parfois, le ras-le-bol guette, néanmoins très souvent je passe un agréable moment avec ces acteurs charismatiques toujours bondissants en pleine action. Ainsi, objectivement, je sais à quoi m’attendre !

Cette fois-ci, comme toujours, j’espérais que le génial Liam m’en mette plein la vue via le grand écran :

« L’ex-agent spécial Bryan Mills voit son retour à une vie tranquille bouleversé lorsqu’il est accusé à tort du meurtre de son ex-femme, chez lui, à Los Angeles. En fuite et traqué par l’inspecteur Dotzler, Mills va devoir employer ses compétences particulières une dernière fois pour trouver le véritable coupable, prouver son innocence et protéger la seule personne qui compte désormais pour lui – sa fille. »

Aucune déception concernant les rebondissements, cascades, fusillades et autres instants percutants, souvent saignants. Liam Neeson reste fidèle à ses précédents rôles et se démène avec une vive énergie incroyable, tout en préservant un soupçon d’émotion. Sensiblement différent des deux autres opus, le scénario demeure prévisible malgré la présence de Forest Whitaker, en flic obstiné.

Un excellent film d’action, avec la touche personnelle de Luc Besson, qui percute le spectateur. Impossible de s’ennuyer, le contrat est convenablement rempli même si le rythme et le suspens s’effritent un peu.

Cela semble être le final de la trilogie « Taken », ce qui serait supposément appréciable. Même l’agent Bryan Mills a le droit de prendre sa retraite.

Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action. »

Paulo Coelho

Transformers : L’âge de l’extinction

TRANSFORMERS-LAGE-DE-LEXTINCTION-affiche-officielle_21-540x720

Encore un blockbuster !

Ce film d’action mêlée à la science-fiction de Michael Bay est le quatrième long métrage de cette saga avec un nouveau casting. L’acteur principal a changé dans cet épisode : Mark Wahlberg remplace Shia Labeouf.

« Quatre ans après les évènements mouvementés de «Transformers : La Face cachée de la Lune », un groupe de puissants scientifiques cherchent à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie. Au même moment, un père de famille texan Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface… »

2h45 de rebondissements incessants et de scènes impressionnantes !

Film super efficace, avec une analyse plus profonde de cet univers, pour les amateurs du genre… De plus, on retrouve pas mal d’humour entre les relations d’un papa jaloux vis-à-vis de sa fille et de son petit copain, dont plusieurs scènes jubilatoires.

Bon moment en perspective ! Sur l’instant, on se régale. Ensuite, on oublie assez vite.

Tout le génie de Michael Bay !

L’être humain croira toujours que plus le robot paraît humain, plus il est avancé, complexe et intelligent. »

Isaac Asimov

1 4 5 6 7