Présentation

Le caillou rose représente tout simplement le blog de deux amies : Anne et Carole.

Notre histoire commune débute naturellement. Tout d’abord collègues dans une vaste entreprise, puis copines de bureau, nos doux éclats de rire et notre humour, face aux diverses péripéties traversées, ont dévoilé une véritable amitié.

Au fil des mois, notre complémentarité, notre honnêteté commune et notre entente demeurent intactes malgré les difficultés endurées.

Une forme d’alchimie opère et crée un lien indestructible qui se révèle être une force à la suite d’un terrible « accident de vie » si commun hélas de nos jours, mais tellement personnel : le cancer.

Ce cancer du sein a pris vie dans notre premier livre « À chaque jour suffit sa peine ».

En tant qu’exutoire, il a permis de combler ainsi ce besoin enfoui d’écrire, d’exister et oser être enfin soi-même.

À quatre mains, sous notre nom d’auteure, Anne Carole, nous poursuivons le remplissage de pages blanches pour que naissent d’autres récits de notre histoire.

Pourquoi le caillou rose ?

Cette petite pierre, obstacle dans notre avancée, est identique à de nombreuses personnes. Lors d’une promenade singulière, il se glisse si facilement dans notre chaussure et empêche douloureusement la continuation de notre chemin.

Le caillou se révèle aussi symbolique lorsqu’il regroupe les épreuves, les combats, les souffrances que nous impose la vie en général.

En effet, il ne représente plus un simple objet que l’on jette distraitement, sans se préoccuper de son devenir. Physiquement, émotionnellement, nous portons tous un caillou dans notre existence, une blessure qui marque profondément notre cœur.

Cependant, parfois, ce caillou permet une véritable réalisation, en effaçant délicatement les noirceurs du passé afin de promettre mystérieusement un nouveau bonheur.

À nos yeux, le caillou est devenu manifestement rose.

Une couleur évoquant la féérie des contes pour petites filles, un cocon tendre et protecteur dont la douceur permet de croire en ses rêves les plus intimes.

À présent, en regardant ce gravillon, nous n’oublions pas nos plaies antérieures, mais nous possédons maintenant une vision positive et sereine. Telle une fleur, dont la beauté majestueuse, estompe les épines qui la parcourent subtilement.

DSCF3516