Le nouveau Levothyrox m’empoisonne

Voici une rentrée bien difficile pour moi. Pourtant les vacances, symboles de bonheur, restent encore de délicieux souvenirs entre franches baignades, soleil au rendez-vous et apéros amicaux… mais ces instants savoureux s’apparentent désormais au passé. En effet, ma vie, ma santé, mon esprit se sont dérobés depuis que je prends la nouvelle version du Levothyrox, le fameux médicament de la thyroïde.

Au départ, malgré divers symptômes, je ne me suis pas inquiétée. En effet, j’ai supposé que mon état léthargique, associé à cette fatigue intense, était le résultat physique et psychologique de divers évènements difficiles subis dernièrement… Comment aurai-je pu alors remettre en cause ce fidèle médicament dont « seule la couleur de la boite avait changé » selon mon propre pharmacien ?

Puis peu à peu, les douleurs ont empiré, les terribles effets secondaires ont explosé la quiétude de mon être. Divers examens et un suivi personnalisé auprès de mon endocrinologue ont décelé une hausse alarmante de mon taux de TSH. Que faire ? Naïvement, je pensais que la médecine pouvait me proposer une solution concrète, résoudre alors tous mes désagréments pour que je puisse reprendre une vie normale… pourtant il n’y en a actuellement aucune.

(suite…)

Petite enquête… et bonnes vacances !

Qui êtes-vous ? En voici une simple question anodine… En effet, chères lectrices et lecteurs, vous êtes de plus en plus nombreux à lire notre précieux blog et nous ne le répèterons jamais assez un grand Merci du fond du cœur de nous suivre dans cette aventure extraordinaire.

Alors, hier soir, lors d’un diner sympathique avec des amis proches, Léa, une personne intime à mes yeux, me demande d’un air cordial « Au fait, votre blog, ça fonctionne ? Qui vous lit ? » Et là mystère ! Son interrogation m’a laissée stoïque tant j’étais surprise par cette curiosité qui ne m’avait jamais précédemment envahie. Incapable de répondre franchement, je reste bouche bée. En effet, je ne connais pas le public de notre petit Caillou Rose ! Des hommes, des femmes, les deux, des jeunes, des moins jeunes, des personnes qui travaillent, des gens bien portants ou des malades qui traversent une mauvaise période dans leur vie à cet instant précis ? Tout simplement peut-être aussi des cinéphiles comme nous ?

(suite…)

Spider-Man : Homecoming

home

« Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’œil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui… »

Voici le retour de l’homme-araignée et ce come-back se révèle véritablement spectaculaire et drôle ! On retrouve ici l’esprit originel qui apportait ce charme d’antan, porteur d’une certaine nostalgie, des premiers comics book consacrés au héros de l’univers Marvel.

Ce nouveau « Spider-Man » est réalisé brillamment par Jon Watts qui affectionne le personnage puisqu’il a déjà précédemment consacré deux sagas à ce super-héros.

Ah les aventures de Peter Parker, on ne s’en lasse jamais ! Le rôle principal est joué cette fois-ci par le jeune acteur Tom Holland, particulièrement excellent en adolescent spontanément attachant et complètement accro aux réseaux sociaux ! Grâce à son naturel et sa simplicité juvénile, il colle parfaitement à ce teen movie, se révélant dans sa confrontation avec Michael Keaton, toujours aussi crédible.

Bref, un agréable blockbuster, en mode pop-corn movie, de cet été, délicieusement pétillant.

Ce sympathique divertissement joyeux et espiègle, à l’humour omniprésent, ravira un large public, tout en visant notamment les adolescents.

La jeunesse est un art. »

Oscar Wilde

À quatre roues

Autant se faire plaisir avec ce précieux blog en abordant un sujet qui me tient à cœur en ce moment… Ainsi, pourrais-je aider les mamans qui hésitent encore à prendre cette décision extrêmement importante : dois-je ou non inscrire mon enfant à l’apprentissage de la conduite accompagnée ? Sujet hautement philosophique qui n’est pas pourtant abordé cette année au  bac !  Alors Pour ou Contre ?

Au départ, la simple idée que mon fils était devenu grand d’un coup (j’ai l’impression d’avoir loupé la transition entre les couches et les soirées festives aux cocktails alcoolisés) pouvant alors éventuellement s’offrir la liberté de conduire, et donc de côtoyer l’imprudence d’autres conducteurs, me donnait des sueurs froides. Puis, tentant de me raisonner, devant l’insistance de mon bébé d’homme, j’ai réussi à me persuader (à grand renfort de respiration profonde pour combattre mon hyperventilation) que dorénavant je devais le laisser guider ses pas vers sa vie de presque adulte.

(suite…)

1 2 3 4 89