L’Odyssée

238897_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

« 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier. »

Grâce à ce biopic admirable, Jérôme Salle réalise un film sincère, en dressant un portrait sans concession, sur un homme mythique, dont la valorisation médiatique a souvent été très controversée.

Que l’on apprécie ou non ce personnage emblématique et complexe aux multiples facettes, l’esthétisme de ce long-métrage reste majestueux. En effet, la beauté visuelle demeure époustouflante grâce aux splendides paysages et fonds sous-marins présentés durant ce voyage autour du globe. Certaines séquences sont aussi magnifiées par une musique envoutante, contemplative de chaque instant. Un moment magique d’enchantement !

Bien évidemment, Lambert Wilson compose superbement le personnage du commandant de la Calypso. Ainsi, outre sa transformation physique liée à une importante perte de poids, il semble habité par l’aura de Cousteau, sa force et sa fragilité dans cette dramatique relation familiale terriblement conflictuelle. Le bonnet rouge lui sied donc à merveille ! L’acteur Pierre Niney se révèle aussi exceptionnel, mais la réelle surprise est incarnée par la stupéfiante (et vieillissante) Audrey Tautou qui donne vie à cette épouse sacrifiée par son mari au profit de sa gloire individuelle, et dont l’histoire personnelle semble assez méconnue du grand public.

Une magnifique Odyssée émotionnelle au sein de la nature, jonglant entre un univers paradisiaque et la complexité des rapports humains. Définitivement, l’apaisement provient du monde du silence ! À voir absolument.

On aime ce qui nous a émerveillés, et on protège ce que l’on aime. »

Jacques-Yves Cousteau

Comments are closed.