Les Animaux Fantastiques

205295_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

« New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe,il a disparu… et demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente… »

Ancré dans cet esprit de continuité de « Harry Potter » (même si l’époque est totalement différente) ce film fantastique, réalisé par David Yates, offre une nouvelle immersion dans le monde des sorciers, cet univers magique et irrésistible qu’affectionne particulièrement J.K. Rowling. Pour cette saga inédite, bien loin de proposer une pâle copie de ses précédents succès, la brillante romancière anglaise (qui signe ici son premier scénario) nous dévoile un spectacle grandiose et inventif, plus sombre et mature, toutefois toujours imprégné d’un redoutable humour.

Dans un rythme effréné, la balade à travers le New York des années 20 se révèle féérique grâce aux multiples effets spéciaux époustouflants, aux somptueux décors, et à l’étendue créative de ce bestiaire riche en animaux terriblement terrifiants ou délicieusement merveilleux. Certaines créatures sont réellement attachantes, véritablement craquantes de mignonnerie !

Accompagné du chaleureux Dan Floger, son comparse Moldu, l’acteur principal Eddie Redmayne se révèle incroyable dans son incarnation du jeune magicien Norbert Dragonneau, à la fois timide et persévérant. Une très belle révélation !

Un fabuleux conte, aux diverses surprises, rempli d’humanité et de leçons de vie, qui touchera particulièrement une nouvelle génération et les fans devenus eux aussi un peu plus adultes.

Patiemment, il ne reste plus qu’à attendre les 5 prochains films dont le second volet est prévu pour 2018. Pour notre grand bonheur, la sorcellerie n’a décidément aucune limite.

Etrange, cette façon qu’a le cerveau de savoir des choses que le cœur refuse d’accepter. »

J.K. Rowling

Comments are closed.