Le besoin de partir, l’envie de revenir

Dès que mes finances le permettent, j’adore m’évader en vacances ou seulement pour quelques jours lors d’un week-end. En effet, j’aime partir pour mieux revenir. Effectivement, cela représente ainsi le meilleur moyen de me déconnecter intégralement et me changer définitivement les idées. Loin de chez moi ou seulement dans un endroit différent, j’oublie alors totalement mon univers et les habitudes liées à ma vie.

Dès que j’ouvre ma valise pour préparer un départ (non sans un certain énervement pour tenter de concilier le « faire rentrer toutes mes affaires indispensables tout en voyageant léger avec une valise format cabine »), mon quotidien me semble alors très loin. Me laissant portée par mes envies du moment, je ne me lasse pas de découvrir un lieu inconnu, savourer le farniente dans des villes sans but précis, intégrer un environnement le temps d’un moment, m’imprégner de la culture ou des coutumes typiques et rencontrer des inconnus qui laisseront indéniablement leur empreinte dans mes pensées.

Que l’aventure commence ! Constamment, je suis friande de cette sensation de nouveautés : un beau monument, une vue à couper le souffle, l’innovation d’un bon restaurant, un mode de transport différent et inédit, se balader tout simplement dans une rue étrangère au gré de son humeur, boire un chocolat crémeux à une terrasse ensoleillée d’un café, manger une glace ou des marrons chauds selon les saisons, se rendre à l’hôtel et s’étonner devant une décoration savamment étudiée.

Parfois, j’avoue avoir des gouts de luxe et souvent je jubile à l’idée de dormir dans un magnifique hôtel, bien douillet avec un grand lit moelleux, une belle chambre insonorisée pour un repos paradisiaque, une grande salle de bain avec douche et baignoire, un peignoir et des chaussons dans la penderie qui m’attendent patiemment… Le luxe pour une nuit, mais un moment unique de plaisir. De plus, le spa de l’établissement avec sa piscine intérieure représente ce que j’apprécie particulièrement, le critère essentiel afin de pouvoir me baigner, en partant en peignoir de la chambre, évitant ainsi de devoir me rhabiller dans un vestiaire toujours trop petit, sortir les cheveux mouillés en plein hiver, en incommodant mon entourage d’une odeur de chlore toute la journée. Dès que je le peux, je profite, accompagnée de mon amoureux, du jacuzzi, du hammam et du sauna, alors instantanément j’ai l’impression d’être seule dans ma bulle de distraction.

Bref, je me détends totalement dans ces instants précieux de vie. J’apprécie ce désir enfoui qui surgit régulièrement afin de me faire connaitre différentes choses, qui me propulse dans un imprévu baigné de petites touches magiques selon les escales visitées. Émerveillée, je ressens toujours ce mélange d’excitation telle une enfant qui ouvre un emballage de cadeaux, ce souffle d’émotion lorsqu’une seule minute de ce temps de vie me procure un indéniable apaisement. Bien sûr, je sais que cela va passer très vite alors je savoure encore plus, en fermant les yeux, en m’imprégnant de cet instant féerique et rare, d’autant plus précieux. Savoir profiter de ces moments rares permet de les apprécier réellement, sans lassitude, toujours avec enthousiasme et fascination.

Toutefois, même si je suis toujours contente de partir pour vivre un moment agréable, j’aime aussi particulièrement revenir, accéder à cette finalité qui me permet de rentrer chez moi. En effet, je ne souhaite pas que cette parenthèse de bonheur devienne une routine, je désire simplement que l’exceptionnel colore de touches intenses mon existence sans pour autant se répandre dans une normalité dénuée de charme. Après ces instants forts agréables, je suis prête à reprendre le fil de ma vie : cette parenthèse m’a ressourcée et m’aidera à tenir dans les futurs moments difficiles.

Satisfaite, je rentre apaisée, contente de retrouver ma routine rassurante, agrémentée de nouveaux souvenirs et de richesses humaines. Avec bonheur, je retrouve mon cocon, cet « home sweet home », le refuge de mon âme et le gardien de mes rêves vers de prochains voyages.

 Chaque voyage est le rêve d’une nouvelle naissance. »

Jean Royer

 

Comments are closed.