Elvis & Nixon

030364_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

« En 1970, Elvis Presley se rend à Washington dans le but de convaincre le président Nixon de le nommer agent fédéral. Se présentant à l’improviste à la Maison Blanche, la rock-star réussit à faire remettre une lettre en mains propres au président pour solliciter un rendez-vous secret. Conseillers de Nixon, Egil « Bud » Krogh et Dwight Chapin expliquent à leur patron qu’une rencontre avec Elvis au cours d’une année électorale peut améliorer son image. Mais Nixon n’est pas d’humeur à donner satisfaction à l’artiste. C’est sans compter sur la détermination d’Elvis ! Il propose un « contrat » à Krogh et Chapin : il signera un autographe pour la fille de Nixon en échange d’un tête-à-tête avec le président. À la très grande surprise de Nixon et de ses conseillers, l’homme politique et le chanteur se découvrent des affinités. À commencer par leur mépris affiché pour la contreculture… »

Elvis représente le premier artiste que j’ai admiré et que j’admire toujours. Lorsque j’étais enfant, beaucoup écoutaient Dorothée ou Chantal Goya (une époque sans doute lointaine pour certains nettement encore trop jeunes !) mais dès mes six ans, j’ai été submergée par l’homme et le personnage charismatique que représentait Elvis. The King : un mythe toujours unique et irremplaçable !

Le film de Liza Johnson retrace une rencontre totalement improbable entre l’icône Elvis et le président Nixon. Deux personnages énigmatiques que tout oppose et dont la finalité de cette entrevue, dans le fameux bureau ovale, ne pouvait être imaginée.

Certes, au premier abord, le spectateur (encore plus s’il est fan) ne pourra qu’être dérouté par le choix de Michael Shannon pour incarner Elvis. En effet, il ne lui ressemble nullement physiquement et pourtant l’acteur réussit parfaitement à retranscrire la personnalité du chanteur, l’aura qui émanait de lui. Quant à l’excellent Kevin Spacey, il demeure impérial dans le rôle de Nixon, président tant détesté, en détournant à souhait les subtilités de son personnage.

Qu’importe si la réalité de ce rendez-vous est véritablement retranscrite, cela demeure un moment absolument incroyable dans son déroulement tant cette histoire véridique semble rocambolesque entre ces célébrités improbables. Ce duo, particulièrement réussi, porte totalement le film sur ses épaules et permet d’offrir une réelle comédie vraiment drôle, légèrement loufoque.

Une rencontre de haute voltige entre ces deux symboles de l’Amérique, qui allie de l’humour piquant et un jeu subtil entre les ego des protagonistes.

Je ne veux pas manquer le paradis à cause d’un détail technique. »

Elvis Presley

Comments are closed.