Demain tout commence

demain

« Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… »

Grâce à cette tendre comédie française, le réalisateur Hugo Gélin offre un film débordant de sentiments et de sensibilité en ponctuant ces diverses émotions d’une pétillante touche d’humour.

Avec pour illustre décor, la majestueuse ville de Londres, les quatre acteurs principaux participent grandement à la réussite de ce film dramatique. Tout d’abord, la jeune et prometteuse Gloria Colston campe habilement une adorable fillette, redoutable avec son regard malicieux. De plus, Clémence Poésy joue remarquablement le rôle délicat (et détestable) de la conquête d’une nuit devenue brusquement, après tant d’années, une maman souhaitant ardemment récupérer son enfant.

Bien évidemment, la présence, toujours terriblement sexy, et le talent indéniable d’Omar Sy subliment les différents instants émouvants tout en parsemant joyeusement de son rire contagieux les moments plus drôles. Et pour terminer, j’ai découvert l’acteur Antoine Bertrand, irrésistible dans sa prestation d’anglais homosexuel…

Un magnifique mélodrame familial sur les liens familiaux, la parentalité, l’absence et surtout l’amour. Attention toutefois, pour les adeptes des fins heureuses, l’effet de surprise est saisissant et j’ai pleuré énormément.

Voici donc une délicieuse parenthèse cinématographique qui permet de réaliser définitivement combien il est important de profiter de l’instant présent et de prendre enfin conscience du bonheur.

Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections. »

Aristote

Comments are closed.