Archive of ‘Le caillou rose déménage’ category

L’art du tri

Le tri est une tâche que j’effectue en général une fois par an, souvent à l’arrivée des beaux jours, bref comme beaucoup, je fais mon nettoyage de printemps.

Avec les premiers rayons de soleil et les journées qui rallongent, je ressens l’envie de ranger à fond ma maison et à cette occasion d’aérer au maximum afin de la purifier, la débarrasser de son surplus. Je me lance dans une traque effrénée de la poussière et élimine le moindre bazar qui gêne ma vision de propreté.

Impulsivement, le désordre me saute au visage, semble néfaste pour ma santé. En fait, j’aime bien remettre en ordre mon nid douillet, de fond en comble, ranger les placards, vider et trier les divers tiroirs des meubles.

J’ai le sentiment de repartir sur de bonnes bases, entamer un nouveau chapitre puisqu’en jetant, j’en ai ainsi clôturé un précédent.

De toute évidence, j’ai l’impression que je me libère l’esprit en me délestant d’objets inutiles, abimés ou de cadeaux que je n’affectionne pas particulièrement… J’ai tenté de garder quelque temps le vase hideux offert par une copine, le bibelot à l’art grossier reçu pour me remercier d’un service, mais passé un délai, j’envisage honteusement de me cacher derrière l’excuse que ma maladresse a réduit en poussière ce somptueux présent ou que mon chat adoré et vieillissant (que je ne possède pas encore !) a malencontreusement bousculé cette sculpture !

Bref, je m’autorise et m’accorde le droit de me débarrasser de l’encombrement des autres sur ma propre vie et mon espace.

(suite…)

Ainsi soit-il…

Normalement, la date de mon déménagement devrait être fixée prochainement, enfin dès que j’aurai réussi à me consacrer pleinement au tri, au rangement… et surtout trouvé un futur « home sweet home ».

Naïvement, je pensais qu’en cette période de crise la vente d’un logement prendrait des mois et donc je pourrais alors me la couler douce pendant quelque temps encore. J’avais bien tort ! En effet, je dois expressément dégoter très vite une prochaine habitation, au risque de vivre joyeusement entassée avec mes cartons dans un box de rangement. Certains cherchent le Graal, moi je suis juste en quête d’un toit.

Après plusieurs recherches infructueuses, de multiples visites, toujours rien ! Chaque bien visité présente inévitablement des inconvénients : un quartier peu agréable, une maison trop vieillotte, un agencement des pièces anarchique, une proportion à développer des allergies devant l’immensité de la moquette, un papier peint ringard… bref pas de coup de cœur véritable et je maudis presque le futur acquéreur de mon appartement (mon compte en banque, lui, le vénère infiniment).

D’ailleurs mon agent immobilier, quelque peu blasé, semble parfois lassé de mes multiples demandes (pourtant simples et concrètes). Cependant, à force de nous rencontrer quotidiennement, nous sommes devenus complices puisqu’il m’a proposé, très sérieusement, de devenir son amie sur Facebook ! Même si nous papotons régulièrement au téléphone, toutefois dès que j’aborde la question délicate « et alors, y’a du nouveau pour mon futur chez-moi ? », ce dernier devient froid et raccroche promptement. Manifestement, je crois que ce professionnel du logement se trouve quelque peu circonspect en comprenant qu’il ne peut pas lutter face à la compétence éclatante et télévisuelle de Stéphane Plaza. Devant son manque de hargne dans ma recherche méthodique, j’envisage presque de m’inscrire à l’émission de M6.

(suite…)

1 2