Archive of ‘Le caillou rose au cinéma’ category

Jour J

270187_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

« Mathias et Alexia sont en couple depuis des années, et pour la première fois, il la trompe avec Juliette, une wedding planer… Quand Alexia découvre la carte de visite de Juliette dans la poche de Mathias, il perd ses moyens, il bafouille… Elle comprend tout de suite : Juliette est une organisatrice de mariage, il veut donc l’épouser ! Elle dit « OUI ». Sans le vouloir, Mathias va se retrouver au milieu de sa « femme » et de sa « maîtresse », contraint d’organiser son mariage imprévu ! »

Après « Paris à tout prix », Reem Kherici réalise « Jour J » et se donne ainsi le premier rôle. Le casting, assez déjanté, regroupe une belle brochette de personnages qui dynamisent le rythme. En effet, Nicolas Duvauchelle, en prince charmant, est épatant ainsi que l’excellente Julia Piaton, tandis que Chantal Lauby (complètement loufoque) et François-Xavier Demaison (au look extra ébouriffé) offrent des scènes irrésistibles. On retrouve également l’actrice Sylvie Tesdud et Lionnel Astier.

Une brillante comédie passionnée, vraiment émouvante, 100% girly, qui offre une agréable parenthèse d’euphorie. Ainsi, ce moment cinématographique français se révèle très drôle et réserve de jolis moments, sans tomber dans l’excès de certains clichés redondants.

Si vous avez aimé les savoureux films américains, dégoulinants de tendresse et de romantisme, tels « Un mariage trop parfait » ou « Le Mariage de mon meilleur ami », ce long-métrage est fait pour vous !

Quelque grief qu’on ait contre le mariage, on ne saurait lui refuser d’être une expérience. »

Oscar Wilde

Braquage à l’Ancienne

313963_jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

« Pour Willie, Joe et Al, trois amis octogénaires – ou presque –, la retraite, c’est du passé. Quand ils apprennent que leurs pensions sont parties en fumée, ils décident de passer à l’action. Bousculant tous leurs principes, ils tentent l’impensable : braquer la banque qui les a ruinés ! »

Ce remake du film original de Martin Brest « Going in Style », datant de 1979, est réalisé par Zach Braff. Cette plaisante comédie sociale, rythmée par l’action, met en évidence la crise financière, un système américain dont les manquements négligent fréquemment le troisième âge et la classe ouvrière. Sujet hélas hautement d’actualité à travers le monde !

Malgré un scénario plutôt classique, sans grande originalité, les différentes répliques savoureuses sont brillamment réparties entre les trois immenses acteurs de ce casting-choc à la mode « octogénaire », mais à la forme détonante : Morgan Freeman (au charisme inégalable), Michael Caine et Alan Arkin.

Une réelle complicité jubilatoire entre les protagonistes transparait à l’écran dans laquelle l’humour savoureux s’entoure allègrement d’émotion et de tendresse. Sans oublier, face à ce trio, la présence notable de Christopher Lloyd qui ravive une certaine nostalgie.

Un agréable moment sympathique de détente, en compagnie de ces papys, qui offre un beau braquage du cœur.

Cacher son âge c’est supprimer ses souvenirs. »

Arletty

Les Gardiens de la Galaxie 2

438835

« Musicalement accompagné de la « Awesome Mixtape n°2 » (la musique qu’écoute Star-Lord dans le film), Les Gardiens de la galaxie 2 poursuit les aventures de l’équipe alors qu’elle traverse les confins du cosmos. Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu’ils découvrent les mystères de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l’univers Marvel. »

Ce deuxième volet est réalisé par James Gunn, qui renouvelle une totale réalisation efficace dans ce nouvel opus (suite fidèle du précédent film) agrémenté d’une ambiance finalement aussi fun et décalée.

En effet, la signature Marvel se révèle, tout en accentuant une touche davantage intimiste et mélancolique, encore plus drôle et imaginative, grâce à des effets spéciaux spectaculaires, un humour omniprésent, ainsi qu’une excellente bande-son. Dans l’espace, voici un concentré d’action, de cascades, de courses poursuites effrénées, de situations mouvementées et rocambolesques ! Toutes ces péripéties sont ponctuées de répliques piquantes, désopilantes, vraiment poilantes.

Ainsi, le casting, qui compose ces superhéros attachants, reste le même avec notamment le beau Chris Pratt et la magnifique Zoe Saldana. À noter une agréable surprise (et pas des moindres !) avec la présence du phénoménal acteur Sylvester Stallone.

Bref, on assiste à un pur régal visuel et le temps (plus de deux heures) s’apparente à un réel plaisir récréatif… Voici le blockbuster irrévérencieux qui bouscule joyeusement les esprits !

L’espace, c’est le luxe absolu. »

Bertrand Lavier

 

Fast & Furious 8

305158

« Maintenant que Dom et Letty sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors. Des rivages de Cuba aux rues de New York en passant par les plaines gelées de la mer arctique de Barrents, notre équipe va sillonner le globe pour tenter d’empêcher une anarchiste de déchaîner un chaos mondial et de ramener à la maison l’homme qui a fait d’eux une famille. »

Déjà, le huitième volet de cette saga culte, toujours porté par l’acteur (particulièrement musclé qui fleure bon la testostérone) Vin Diesel. Au niveau du casting, on retrouve également les comédiens Dwayne Johnson et Jason Statham qui sont excellents. En apparition bonus, le spectateur se délectera de la magnifique Charlize Theron dans le rôle implacable de la méchante glaciale.

Agrémenté d’une mise en scène redoutablement efficace, cet énorme blockbuster (fidèle à la lignée des épisodes précédents, malgré la disparition brutale du regretté Paul Walker) est réalisé par F. Gary Gray. Dans ce nouvel opus, teinté de beaucoup plus d’humour, l’ambiance excessive reste au rendez-vous avec de réelles cascades incroyables, aux sublimes prouesses techniques, et des scènes de course- poursuites donnant le vertige.

Voici donc un film d’action, grand spectacle, totalement jouissif. À voir absolument au cinéma ! Les fans vont adorer, sans aucune déception, et souhaiteront certainement une suite à cette inépuisable saga…

Ne jamais confondre mouvement et action. »

Ernest Hemingway

1 2 3 4 5 53