Bienvenue chez nous

Tous mes changements d’adresse sont effectués, l’état des lieux d’entrée du futur logement réalisé, le nouveau bail signé… Let’s go, il est temps de partir !

Le déménagement et l’installation : deux moments générateurs d’émotions, mais aussi de réels constats !

En effet, ce genre d’événement permet de tester ces véritables amis. Les gens sont toujours disponibles pour venir manger chez vous et répondre favorablement à toutes invitations « pieds sous la table », en revanche pour donner un coup de main, les abonnés absents sont parfois nombreux. Dans mon cas, pas de déception sur le genre humain ! En effet, je possède peu d’amis (la qualité primant sur la quantité) et je sais sur lesquels je peux sincèrement compter, la réciproque étant vraie me concernant.

Malgré mon stress, le déménagement s’est extraordinairement bien déroulé. Tout le monde était à l’heure, les cartons ont valsé de main en main dans une ambiance joyeuse, rien n’a été cassé (même pas, hélas, le vase hideux de cousine Berthe !) et le timing respecté. Gros soulagement !

Le midi, nous avons bien rigolé en déjeunant de sandwichs, tous ensemble, en analysant mon côté collectionneuse au vu de la pile considérable de cartons à ranger dorénavant. Il ne manquait plus qu’un petit feu de camp, afin d’y griller des Chamallows, une guitare pour fredonner de douces mélodies et un ciel étoilé, pour se croire en colonie de vacances.

Un instant tout simple, qui se révèle tellement précieux dans une journée angoissante. Merci les amis ! Au fond de mon cœur, je savais que j’avais des personnes sur qui je pouvais compter, mais aujourd’hui j’en ai eu la certitude. Une belle leçon d’amitié.

Donc, je suis enfin dans mon nouveau logement. Yes ! Bonheur total ! Je n’y croyais plus, je voyais cette phase finale arrivée avec beaucoup d’angoisse et maintenant je savoure tout simplement. Je suis trop bien ! J’ai vraiment pris la bonne décision de déménager.

Mon sommeil de qualité est revenu et ma bonne humeur contagieuse également. Mon corps, après avoir réagi à sa manière vis-à-vis de mon stress, semble en harmonie avec son nouvel environnement. Au moins, je suis consciente aujourd’hui de la chance que j’ai de m’endormir instantanément, sans me réveiller une seule fois de la nuit.

En plus, j’adore cette période : l’installation. Autant je n’ai pas aimé faire les cartons, autant je m’éclate à les défaire. L’esprit léger, j’apprécie de changer de décors et la mise en place des meubles me plait particulièrement. Infatigable, je cours les boutiques pour acheter de nouveaux rideaux, une nouvelle applique, un tapis. La transformation de ma maison m’amuse et je ressens une énergie positive dans cet acte.

Bousculer ses habitudes de vie est extraordinairement valorisant !

La fatigue semble derrière moi alors que je n’étais qu’une loque à la finalisation des cartons ! Mon cerveau déborde d’enthousiasme et je me félicite de ce nouveau départ.

Une page de mon existence se tourne. La fin d’une histoire, annonciatrice, à présent, d’un nouveau départ, d’un fabuleux élan vers de nombreux lendemains… dans ma superbe villa !

Vis pour aujourd’hui. Pas hier. Pas demain. Seulement aujourd’hui. »

Jerry Spinelli

Comments are closed.