Balayer l’hiver

En ce mois de novembre vivifiant, j’ai enfin choisi de refuser le temps qui s’impose à moi. Marre de n’être qu’un mouton docile suivant bêtement la meute résignée qui s’engouffre naïvement dans les aléas de la prochaine saison. C’est décidé, je m’offre donc ma mini-révolution !

La faute à tous ces bouquins « bien-être » qui distillent le bonheur à tout va en prônant le fait d’être heureux, de trouver son équilibre, de profiter de l’instant présent « ici et maintenant », de s’aimer intensément et toutes ces autres photos instagramées des blogueuses influentes, vendant des paysages ensoleillés, avec ou sans filtre, parsemées de tenues estivales et de sourires enjôleurs.

(suite…)

Octobre Rose 2017

Voilà, encore une année qui s’écoule doucement puisque nous sommes déjà au mois d’octobre.

Ce désormais célèbre mois d’Octobre rose,  le mois où l’on parle le plus du cancer du sein, le mois où je dois faire obligatoirement ma mammographie de contrôle, le mois où cette angoisse stressante me vrille le corps et le souvenir de « Petit crabe » enserre douloureusement mon cœur, le mois durant lequel je passe mon doigt sur les cicatrices de mon sein conservé…

Et cette année 2017 honore aussi les 25 ans du célèbre ruban rose, symbole emblématique et internationale de la lutte pour la sensibilisation au cancer du sein.

(suite…)

Tatouée pour la première fois

Cela faisait déjà plus d’une dizaine d’années que je pensais à me faire tatouer un motif précis qui tranquillement se dessinait dans mon esprit. Une envie récurrente qui venait puis s’estompait. Inconsciemment, je savais que ce n’était pas le bon moment. En effet, le tatouage ne représente pas un acte anodin, il doit être réfléchi consciencieusement afin de ne pas succomber à un vulgaire effet de mode.

Puis ces longs derniers mois, ma vie a incontestablement changé, certaines épreuves douloureuses m’ont fait évoluer. Soudainement, ce tatouage est presque devenu obsessionnel, ce n’était plus une envie, mais un réel besoin viscéral. Je ne souhaitais pas un tatouage seulement esthétique, il a une réelle symbolique pour moi. Il fallait que je le fasse, que je marque ma peau de ce souvenir précis, de cette partie de mon histoire. Ma décision était prise, actée par la date indispensable du rendez-vous.

(suite…)

Le nouveau Levothyrox m’empoisonne

Voici une rentrée bien difficile pour moi. Pourtant les vacances, symboles de bonheur, restent encore de délicieux souvenirs entre franches baignades, soleil au rendez-vous et apéros amicaux… mais ces instants savoureux s’apparentent désormais au passé. En effet, ma vie, ma santé, mon esprit se sont dérobés depuis que je prends la nouvelle version du Levothyrox, le fameux médicament de la thyroïde.

Au départ, malgré divers symptômes, je ne me suis pas inquiétée. En effet, j’ai supposé que mon état léthargique, associé à cette fatigue intense, était le résultat physique et psychologique de divers évènements difficiles subis dernièrement… Comment aurai-je pu alors remettre en cause ce fidèle médicament dont « seule la couleur de la boite avait changé » selon mon propre pharmacien ?

Puis peu à peu, les douleurs ont empiré, les terribles effets secondaires ont explosé la quiétude de mon être. Divers examens et un suivi personnalisé auprès de mon endocrinologue ont décelé une hausse alarmante de mon taux de TSH. Que faire ? Naïvement, je pensais que la médecine pouvait me proposer une solution concrète, résoudre alors tous mes désagréments pour que je puisse reprendre une vie normale… pourtant il n’y en a actuellement aucune.

(suite…)

1 2 3 89