Voilà, c’est fini

Tout doucement, l’envie s’est peu à peu dissipée.

Pourtant, l’idée, au départ incongrue puis soudainement trop présente, à germer dans nos esprits, mais cette possibilité nous semblait impensable tant elle pouvait nous rendre parfois maussades.

Puis, cette année, riche en nouvelles aventures et autres challenges motivants, a contribué à concrétiser cette réalité.

Ainsi, nous devons apposer le point final pour le blog « Le Caillou Rose ».

Avant de clôturer définitivement cet espace, nous souhaitons vous remercier chaleureusement pour vos encouragements permanents durant ces formidables années, vos adorables, et parfois très émouvants messages, votre envie de nous lire via nos articles ou en partant à la découverte de nos deux romans « A chaque jour suffit sa peine » et « Le bal des pétasses ».

Sans doute, un heureux hasard nous offrira l’enchantement de vous retrouver à travers d’autres écrits, d’autres pages noircis de nos mots… En attendant, une pause inévitable s’impose pour ne pas rendre ce plaisir trop chronophage.

Notre bulle de bonheur se résumait à un partage constant avec vous, chères lectrices et chers lecteurs, et nous voulons la garder intacte en nous remémorant tous ces merveilleux instants.

Vous êtes nos plus beaux souvenirs, et vous nous accompagnerez longtemps dans notre prochain chemin de vie…

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes pour cette fin d’année 2018.

À présent, il est temps de se dire au revoir.

Peut-être à bientôt…

Les paroles s’envolent, les écrits restent. »

Horace

 

Une page se tourne

Voilà, un nouveau chapitre s’amorce dans mon existence… Une prochaine histoire commence pour mon fils et moi. Clap de fin sur notre cocon familial !

En effet, mon petit poulet va désormais s’installer à Aix en Provence, se loger dans une chambre au sein d’un logement étudiant pour continuer ses études. Certes, je suis fière de mon fils, de son bac décroché avec mention, de sa poursuite scolaire dans l’établissement ardemment désiré, évidemment je suis heureuse pour lui, ses ambitions me comblent de joie, mais je ressens tout de même un douloureux pincement au cœur, une forme d’appréhension. L’émerveillement de sa réussite se conjugue avec une immense peine.

(suite…)

L’Autriche : entre Tyrol et Bavière

Après une attente interminable à l’aéroport, puis une périlleuse arrivée à Munich (nous devions normalement atterrir à Innsbruck et nous prélasser joyeusement dès 17 heures à l’hôtel, lieu de repos que nous avons péniblement atteint à 4 heures du matin le lendemain !), nous avons ensuite pu profiter pleinement des richesses visuelles entre villages pittoresques, montagnes et lacs impressionnants, de l’architecture baroque couplée à l’histoire impériale et de l’extrême gentillesse des habitants !

L’Autriche n’était pourtant pas une destination que je convoitais particulièrement, pourtant je dois bien admettre que j’avais amplement tort et je conseille donc vivement à chacun de découvrir ce pays germanophone d’Europe centrale qui regorge de secrets. En voici un résumé !

(suite…)

Du sens à ma vie

En empruntant un chemin tortueux, je peux affirmer aujourd’hui que l’écriture a donné un sens à mon existence. Ah le pouvoir rédempteur des mots !

Après un terrible burn-out professionnel, un maudit cancer du sein, des baisses de motivation parfois successives, la vie m’a poussée à me remettre en question afin d’avancer pour ne pas rester dans une quiétude confortable non salvatrice et pouvoir prendre alors une direction positive dans mon épanouissement personnel.

Pendant trop longtemps, je me suis trompée et menti à moi-même. Inconsciemment, cela me rassurait de toute évidence puisque j’évitais de réfléchir aux éléments perturbateurs à mon moral. Chaque jour, pas à pas, j’avançais dans une routine bienveillante, sans prendre la peine de me retourner sur mes incertitudes, mes envies, ma satisfaction, mon devenir. En me berçant d’illusions, je n’ai pas écouté cette petite voix incessante qui me répétait « Mais qu’est-ce que tu fous ici ? Que fais-tu de ta vie ? »

(suite…)

1 2 3 92